Accueil / High-Tech / Rendez-vous épris et pris avec une « super extra » Lune ce lundi

Rendez-vous épris et pris avec une « super extra » Lune ce lundi

Plus proche de la Terre qu’à son habitude (356 509 kilomètres de notre planète bleue contre une distance moyenne de 384 400 kilomètres à l’accoutumée), la Lune sera « super extra », ce lundi 14 novembre, dès les prémices de la nuit, selon la NASA (acronyme de la « National Aeronautics and Space Administration » ou agence spatiale américaine). Un show, de toute beauté, est attendu de tous.

Lune

Ce lundi 14 novembre est une date astronomique importante : la première « super extra » Lune de ce siècle s’offrira à nos regards à coup sûr ébahis

La Lune sera à contempler, dès son lever, avec un regard pouvant s’affranchir de tout appareil d’observation, si les conditions météorologiques ne nuisent pas à sa course dans un ciel, que l’on souhaite, d’une clarté de circonstance. Notons qu’il s’agit d’un phénomène rarissime, qui s’est produit pour la dernière fois, au siècle dernier, le 26 janvier 1948. Alors, que vos yeux s’écarquillent, devant un tel chef d’oeuvre éphémère.

Il s’agit donc d’un rendez-vous immanquable, pour tous les férus d’astronomie, mais pas seulement, puisqu’il dégage une aura très transgénérationnelle. Si vous ratez ce caprice de star bienvenu  de notre satellite, votre patience, qui plus est à l’épreuve du temps qui use nos corps, devra attendre le 25 novembre 2034, pour une Lune pareille à celle de lundi, ou même encore plus belle, avec des prévisions étant vraiment optimistes.

Une double proximité renforcée et appropriée avec la Terre et le Soleil renforcera la luminosité de cette « super extra » Lune : espérons une météo clémente

De surcroît, merveille de la conjonction des astres, « comme le système Terre-Lune se rapprochera du moment de l’année où il est le plus proche du Soleil (fixé à la date, d’une ponctualité impeccable, du 4 janvier 2017), la Lune recevra plus de lumière du soleil que d’habitude, ce qui va également augmenter sa luminosité apparente », selon les affirmations, aux assises solides, de l’Association astronomique irlandaise (IAA).

La jalousie n’aura pas lieu d’être puisque cette « super extra » Lune, sera perceptible visuellement de partout et par tous et toutes (avec la permission accordée par une météo que nous souhaitons des plus clémentes), à l’oeil nu. Soulignons que l’apport, d’une acuité accrue, offert par des jumelles ou un télescope, nous offrira la possibilité de scruter la surface lunaire de très près.

On pourra alors peut-être apercevoir à la surface de cet astre qui n’a eu cessé de nous intriguer, voire d’alimenter notre imagination : ses aspérités rocheuses, dont des cratères ayant déjà été baptisés, se prêtent à des illusions artistiques diverses (visages, animaux, etc.) ou bien encore celle de la célèbre femme portant un fagot sur son dos, s’invitant au sein de légendes multiséculaires.

Lune, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Bijou

Les bijoux deviennent désormais intelligents pour étudier votre santé

Difficile de passer à côté de ces objets connectés qui ont largement envahi notre quotidien. …

Réagissez !