Accueil / High-Tech / Les réseaux sociaux pourraient avoir un impact sur la santé mentale des plus jeunes

Les réseaux sociaux pourraient avoir un impact sur la santé mentale des plus jeunes

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont une nouvelle façon de rester en contact avec l’autre plus particulièrement pour les adolescents, les jeunes adultes. Ce mode de communication est incontournable voire essentiel pour bon nombre de personnes. Instagram, Youtube, Facebook, Twitter, Snapchat sont-ils mauvais pour ceux qui les pratiquent de manière excessive ? Les réseaux sociaux entraînent la solitude, on se croit entouré mais en réalité, on se retrouve seul face à un smartphone, un ordinateur. Pourtant tout n’est pas à jeter, à dénigrer, les réseaux sociaux sont aussi une ouverture sur le monde, il faut simplement les utiliser avec intelligence.

Les réseaux sociaux

Peut-on vraiment combler un sentiment de solitude en entretenant des relations via les réseaux sociaux, ou n’est-ce que de la poudre aux yeux ?

Le constat peut paraître paradoxal dans un premier temps car on se croit très entouré, on a des centaines d’amis dans le monde entier, on entretient des conversations avec des personnes multiples mais en fin de compte, lorsque la machine et le smartphone s’éteignent, tout part en fumée, il ne reste qu’une seule personne. Une personne peut croire que les réseaux sociaux sont la sociabilité, l’amitié, la fraternité, l’ouverture sur son prochain. Des chercheurs britanniques ont tenté de comprendre dans quelles mesures ces réseaux sociaux pouvaient avoir un impact sur la santé mentale. Afin de mettre en place leur étude, ils ont interrogé plus de 1500 jeunes âgés de 14 à 24  ans. Le réseau social le plus nuisible serait Instagram.

Les réseaux sociaux ont une influence sur la santé des utilisateurs, car ils agissent sur la qualité de sommeil

Les réseaux sociaux ont pris une part considérable dans la vie, il est bien difficile aujourd’hui de vivre sans. Instagram aurait comme conséquence première chez les plus jeunes, le développement de l’anxiété, la dépression. Sur ce réseau, on offre aux personnes qui  le pratiquent via des photos, des dialogues, une vie rêvée, des soirées dans des lieux paradisiaques, tout cela peut attiser les jalousies, des frustrations. On ne montre que le beau, les photos sont retouchées, ce petit monde devient inaccessible pour de nombreux jeunes. Selon cette étude, Facebook aurait lui aussi des effets nocifs sur la santé des plus jeunes, en fréquentant trop ces réseaux sociaux, ils se sentent de moins en moins bien dans leur peau. Selon les chercheurs, le taux d’anxiété, de dépression a augmenté de plus de 70 % chez les plus jeunes au cours de ces 25 dernières années. Aujourd’hui, on ne cherche plus à se faire des amis dans la vraie vie, on a un smartphone !

Les réseaux sociaux, Pixabay – geralt

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

données perdues

Mes données sont-elles perdues ?

Vous venez par erreur de supprimer un fichier très important et malheureusement vous n’avez pas …

Réagissez !