Accueil / High-Tech / Samsung Galaxy S8 : les limites de la reconnaissance faciale

Samsung Galaxy S8 : les limites de la reconnaissance faciale

Sécuriser ses informations est devenu important. Les constructeurs le comprennent et mettent en place de nombreuses fonctionnalités sur leurs produits high-tech. Qu’il s’agisse des données personnelles (cartes bancaires, mots de passe…) ou des données sur la santé de la personne, tout est protégé par le biais de différents dispositifs. Le Samsung Galaxy S8 offre de belles innovations de ce côté. Malgré tout, sa reconnaissance faciale, qui promettait une belle sécurité, a vite été leurrée par une photo.

Samsung Galaxy

Plusieurs systèmes d’authentification sécurisés

Les hackers connaissent les parades nécessaires pour contrer toutes les sécurités informatiques. Un mot de passe à plusieurs caractères n’est plus aussi sécurisé qu’avant, tout comme les codes numériques sur le Smartphone ou le déverrouillage par un système où l’on doit relier les points d’une certaine manière. Pour permettre à leurs clients d’avoir une solution sûre, les constructeurs de téléphones portables ou tablettes regorgent d’innovations pour la sécurité.

Le fabricant coréen a plus d’un tour dans son sac en matière d’authentification sécurisée. Rejoignant son confrère l’iPhone, le Samsung Galaxy propose déjà depuis quelque temps le déverrouillage par le biais de l’empreinte digitale. À cette technologie, nous rajoutons le scanner d’iris permettant la validation d’un paiement et, très récemment, sur le S8 la reconnaissance faciale. Cette protection a tout pour plaire auprès des utilisateurs. Ces derniers vont pouvoir déverrouiller leur Smartphone grâce à l’appareil photo. Une innovation qui connaît pourtant des limites et qui remet en cause sa sécurité.

Sa faiblesse étant connue par de nombreux géants en matière de technologie, nous pourrions penser qu’il suffirait de modifier des données dans un document pour que la reconnaissance faciale soit efficace. Mais, le problème est bien plus compliqué à régler que l’on pourrait penser.

Pourquoi la reconnaissance faciale n’est pas encore performante ?

Un tel système ne peut pas être fiable à 100 %. Outre le fait qu’un jumeau puisse répondre positivement au test d’une reconnaissance faciale, le Samsung Galaxy S8 a soulevé un autre point. En effet, des tests ont été effectués avec une simple photo. Une personne a réussi à déverrouiller un Samsung Galaxy S8 en affichant une photo d’elle sur son téléphone personnel. Et ce qui devait arriver arriva : le déverrouillage s’est fait grâce à cette photo. Une faille qui peut en apeurer plus d’un. Imaginez qu’un étranger prenne une photo de vous dans la rue grâce à son appareil photo performant ? Il suffirait ensuite qu’il prenne votre téléphone pour déverrouiller et accéder à toutes vos données.

Les tests pour cette authentification ont déjà démontré qu’il n’était pas possible de faire confiance à la reconnaissance faciale. Nous le disions, votre jumeau, par exemple, a la possibilité de se faire passer pour vous. Tout comme une personne ayant certains de vos traits du visage (il faut quand même un grand nombre de traits). C’est la raison pour laquelle les constructeurs ne cherchent pas encore à utiliser cette technologie pour manipuler des données trop personnelles et surtout sensibles.

Samsung reconnaît les limites

ArsTechnica a interrogé Samsung au sujet de son authentification via la reconnaissance faciale. La réponse fut plutôt simple à comprendre, elle « ne peut pour le moment pas être utilisée avec le Galaxy S8 pour authentifier l’accès de Samsung Pay ou du Dossier Sécurisé » (traduction de l’article original). Une mesure saluée par tous les agents suivants de près la sécurité des utilisateurs. La reconnaissance faciale a donc été mise en place sur la nouvelle génération de Smartphone dans un but fun et original. Cela est bien dommage, surtout lorsque l’on sait que certains constructeurs ont pu mettre au point un système performant. Nous pensons bien évidemment à Windows avec son système « Hello ». Utilisant la caméra 3D, l’image va analyser en profondeur les traits de visage et les reliefs. Une manière efficace de pouvoir déverrouiller un appareil uniquement avec son visage « réel ». Samsung a certainement oublié cette partie en intégrant la reconnaissance faciale uniquement avec sa caméra 2D.

Cela ne semble pourtant pas gêner les utilisateurs de Samsung, contents de pouvoir s’amuser avec cette reconnaissance. Mais nous ne pouvons pas leur en vouloir. Qui n’a jamais eu envie d’utiliser une technologie scannant son visage comme dans les films ?

Samsung Galaxy, Pixabay – Unsplash

A propos Mathilde Vargas

Essayez à nouveau

Un Smartphone

Un cas d’électrocution lié à l’usage d’un Smartphone dans un bain

Le terme électrocution désigne exclusivement les cas d’électronisation entraînant un décès (passage du courant électrique …

Réagissez !