Accueil / High-Tech / Singapour : les taxis autonomes de nuTonomy aux premiers essais actuellement en cours de route

Singapour : les taxis autonomes de nuTonomy aux premiers essais actuellement en cours de route

Parmi les deux modèles électriques de taxis autonomes qui circulent à Singapour (la mégalopole asiatique souhaite en avoir un parc important d’ici à 2018) nous trouvons la Zoé de Renault. C’est la firme américaine, start-up de la Silicon Valley, nuTonomy qui a devancé sa rivale de la même nationalité Uber (basée à San Francisco en Californie) dans la course aux tests à grandeur nature, dès cette semaine, dans cette ville -qui est aussi un pays- de près de 5,4 millions d’habitants, suivant des règles précises et un calendrier exigeant.

Taxi

Le déroulement des premiers tests au monde de taxis autonomes est encadré avec un chauffeur légalement nécessaire même inactif et un ingénieur pour tout baliser

C’est la semaine où l’avenir des taxis autonomes se joue : les essais, inédits jusqu’ici, s’effectuent selon un protocole précis à Singapour, ville pionnière dans ce domaine jugé porteur. Une première vague de personnes présélectionnées ont le privilège inaugural de commander un taxi autonome grâce à leur smartphone. C’est l’entreprise nuTonomy qui pilote ce projet futuriste  et qui dépasse donc Uber de seulement quelques semaines avec des tests cruciaux qui auront pour lieu d’expérimentation à grande échelle l’agglomération américaine  de Pittsburgh. Il convient de spécifier que ces taxis ont toujours  un chauffeur assis derrière le volant car sa présence est jugée obligatoire par la législation sévère en vigueur à Singapour. Notons qu’un ingénieur sera présent à chaque course, avec une place réservée à l’arrière de tout véhicule autonome, pour surveiller et évaluer le fonctionnement souhaité des plus concluants et convaincants des ordinateurs et capteurs à l’intérieur de tout taxi.

Un service restreint au départ, mais appelé à grandir, notamment en ce qui concerne le nombre de taxis autonomes en service, si les tests sont une vraie réussite

Pour le moment, le service assuré est très restreint avec un parc de seulement 6 véhicules autorisés à circuler pour être testés dans des conditions réelles et ce nombre devrait doubler d’ici à la fin de l’année. Dans la même logique expérimentale, le service n’est disponible dans un minuscule périmètre de 4 kilomètres qui couvre exclusivement des zones résidentielles et commerciales baptisé « One-north ». Les véhicules mis en vedette sont issus de deux marques différentes :  des Renault Zoé (nous pouvons pousser un cocorico cocardier !) et des Mitsubishi i-MIEV (marque japonaise). Ils s’agit de voitures électriques, qui ont été aménagées spécialement pour atteindre un sommet jamais atteint dans l’autonomie.

Chaque véhicule est équipé de 6 Lidar : il s’agit d’un système de détection qui utilise des faisceaux laser pour interagir avec leur environnement intelligemment et sans intervention humaine. Ils sont aussi dotés de deux caméras scannant les obstacles et  les signaux de couleurs variables et régulateurs émanant des feux de signalisation. Bref des taxis mieux que K2000 !

Taxi, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !