Accueil / High-Tech / Des volcans sous-marins témoins de la séparation de l’Australie

Des volcans sous-marins témoins de la séparation de l’Australie

Les volcans sous-marins sont insolites et ils le sont d’autant plus que la découverte n’était pas prévue. En Australie, l’euphorie a donc envahi ces scientifiques qui cherchaient autre chose.

Les volcans sous-marins
Les volcans sous-marins / Crédit Photo : Capture YouTube

L’âge des volcans sous-marins rend cette découverte encore plus spectaculaire, car ils seraient datés d’au moins 50 millions d’années. Les scientifiques sont conscients que d’autres spécimens de ce genre pourraient être implantés dans les environs. Toutefois, ils auront quelques difficultés à les trouver, car leur expédition est limitée dans le temps. Cette situation est causée par un financement qui n’est pas optimum, les scientifiques sont frustrés une bonne partie de l’année. Dans tous les cas, ils sont heureux d’avoir trouvé ces volcans qui racontent la séparation de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Les quatre volcans sous-marins se trouvent à 250 km de Sydney

Le professeur Richard Arculus dont les propos ont été rapportés par le Guardian estime que la découverte des volcans sous-marins est excitante. L’équipe voudrait scruter les environs pour tenter de savoir si d’autres surprises pourraient être au rendez-vous. Au vu de cette première découverte, ils n’arrivent pas imaginer ce qu’ils pourraient trouver de grandiose dans les parages. Le professeur Iain Suthers a partagé au journal son enthousiasme en spécifiant que sa mâchoire était tombée lorsqu’il a su qu’il s’agissait de quatre volcans sous-marins.

Une vidéo a été partagée sur la plateforme YouTube et elle dévoile grâce à plusieurs couleurs les quatre volcans qui ont la particularité d’être sous la surface de l’eau. Ce n’est toutefois pas les seuls, mais ils n’avaient pas encore été découverts par les êtres humains.

Les scientifiques espèrent d’autres volcans dans les environs de l’Australie

Pourtant, l’expédition en Australie près de Sydney n’avait pas cet objectif, car les scientifiques cherchaient des larves de homard. C’est donc de manière très hasardeuse qu’ils sont tombés sur ces quatre amas qui se trouvent à près de 5 kilomètres en dessous de la surface de l’eau. De plus, ils sont répartis sur une vingtaine de kilomètres à environ 250 km au large de la côte. Par conséquent, les mers et les océans ont encore des mystères et des surprises qui demandent à être découvertes par les humains.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Dépression

Google vous apporte son aide pour diagnostiquer une dépression

Les internautes américains pourront via un questionnaire détaillé évaluer la sévérité de leurs symptômes. Il …

Réagissez !