Accueil / High-Tech / « Zealandia » : la découverte sensationnelle d’un mystérieux septième continent ?

« Zealandia » : la découverte sensationnelle d’un mystérieux septième continent ?

Des chercheurs australiens auraient découvert un très mystérieux septième continent, baptisé « Zealandia », par leurs soins. Il serait presque totalement immergé (à 94%). Il est situé au large de la côte ouest de l’Australie. Nous pouvons parler de découverte majeure concernant l’architecture géologique.

La Terre

Un nouveau continent baptisé « Zealandia » dont la surface immense (5 millions de kilomètres carrés) est à 94% immergée sous l’océan Pacifique

C’est un article de la revue The Geological society of America, qui s’est fait l’écho, en premier, de ce continent qui aurait une superficie, loin d’être des plus minimes, de 5 millions de kilomètres carrés (10 fois la superficie du territoire métropolitain français et l’équivalent des deux tiers de la géante Australie). Comme spécifié plus haut, ce continent, longtemps caché sous l’océan Pacifique, est à 94% immergé. Il convient de noter que seulement trois îles visibles et habités dépassent la surface du plus grand océan, qui soit, au monde. Il s’agit des îles nord et sud de la Nouvelle-Zélande et la collectivité française d’Outre-mer de la Nouvelle-Calédonie. Le qualificatif pour être un continent n’est pas octroyé à la légère, loin s’en faut : c’est la réunion de 4 critères qui détermine si une terre particulière le mérite avec certitude. Nous allons, de suite, voir si « Zealandia » répond aux exigences.

« Zealandia » remplit les 4 critères essentiels pour hériter, sans hésiter, du titre honorifique de septième continent, encore si mystérieux

Une terre prétendante au titre de continent doit présenter une hauteur, dépassant largement le niveau de la mer. C’est le cas pour « Zealandia », affichant une hauteur maximale de 3 724 mètres de haut (mont Aoraki) observable en Nouvelle-Zélande. La deuxième condition à remplir est la suivante : le nouveau continent doit être entièrement séparé des autres continents. Les chercheurs affirment sans concession que « la séparation tectonique et spatiale (entre l’Australie et « Zealandia ») signifie que la croûte continentale de « Zealandia » est physiquement séparée de l’Australie ». Ils ajoutent que « la Nouvelle Zélande et la Nouvelle-Calédonie sont des îles immenses et isolées » toujours considérées comme indépendantes du si proche continent australien. « Zealandia » serait ainsi le « septième continent géologique le plus grand » et le « plus jeune et plus immergé » de ses pairs.

La Terre, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Ordinateur

e-santé : les Français tombent amoureux de la technologie

Un dernier sondage sur la télémédecine montre que la plupart des Français accordent leur confiance …

Réagissez !