Accueil / Actualités / Aspartame, Stévia : ces édulcorants favoriseraient la prise de poids

Aspartame, Stévia : ces édulcorants favoriseraient la prise de poids

Un Français consomme au moins une fois par semaine ce genre de produits. L’argument de vente principal est très clair, les apports en sucre sont limités, mais qu’en est-il vraiment, peut-on espérer une vraie perte de poids en les consommant sur le long terme, notre santé est-elle mieux protégée, sont-ils comme les produits light un surplus pour l’obésité ?

Edulcorant

L’aspartame est utilisé dans une grande majorité de produits allégés, c’est une excellente idée mais il semblerait qu’ils n’aient aucune influence positive sur notre santé

Les professionnels de santé mettent l’aspartame, la stévia, les édulcorants sur le banc des accusés, en effet, ils incitent à manger plus, ils font même grossir. Ils poussent dans l’ensemble à consommer plus de nourriture. Durant la guerre du Golf, les soldats ont bu en grandes quantités des sodas à l’aspartame qui étaient à température ambiante à plus de 30°, beaucoup d’entres eux ont développé des maux encore inconnus. Entre 1983 et 1987 aux Etats-Unis, les tumeurs ont augmenté de plus de 6% chez les hommes, 11% chez les femmes, c’est la période qui coïncide avec la mise sur le marché de l’aspartame. Plus de 250 millions de personnes consomment de l’aspartame dans le monde, faut-il être inquiet de cette situation ?

Les nutritionnistes ne cessent de le répéter, ce n’est pas la quantité de nourriture qui fait une bonne santé mais plutôt la consommation de bons produits

Contrairement aux promesses affichées sur les étiquettes, les édulcorants ne participeraient pas à la perte de poids, c’est peut être même le contraire qui se produit. Une étude de l’université de Manitoba au Canada a démontré que sur le long terme, les produits light favoriseraient l’embonpoint. Après plusieurs données étudiées incluant la participation de plus de 400.000 volontaires, l’aspartame, la stévia, les édulcorants n’aideraient pas à perdre du poids. Leur consommation augmenterait l’hypertension artérielle, les AVC, la probabilité de développer des problèmes cardiaques est accrue de plus de 32%. Les auteurs de ce rapport appellent à la prudence quant à leur consommation, les effets à long terme ne sont pas encore vraiment déterminés. Ce n’est pas la première fois que les bienfaits des édulcorants sont remis en cause. La consommation du sucre classique avec modération serait bien plus intéressant.

Edulcorant, Pixabay – moritz320

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Une tique

Lyon : Valneva développe un vaccin prometteur contre la maladie de Lyme

La  groupe lyonnais Valneva, dont la vocation initiale et le développement commercial sont dédiés à …

Réagissez !