Accueil / Actualités / Bottier Le Chameau : une fermeture considérée comme un gâchis

Bottier Le Chameau : une fermeture considérée comme un gâchis

Une petite entreprise va fermer ses portes d’ici quelques mois, la France perd de plus en plus son patrimoine. L’usine de bottes « Le Chameau » dans le département de l’Orne à Cahan près de Flers vit ses derniers instants de production. Le comité d’entreprise a annoncé à ses employés vendredi 23 octobre que la fermeture de l’usine était programmée dans quelques mois, le bilan est malheureusement humain, plus de 55 personnes vont se retrouver au chômage et une partie de notre fleuron va encore disparaître.

Fermeture
Fermeture / Crédit Photo : Pixabay – jarmoluk

La mauvaise nouvelle est tombée pour les salariés de cette petite entreprise, depuis déjà près d’un mois les employés craignaient une liquidation judiciaire. Les directeurs de l’usine ayant disparu, les employés qui fabriquaient des bottes en caoutchouc de luxe ne travaillaient que sous la direction d’un chef d’atelier et d’un cadre de bureau. Le chiffre d’affaires de cette entreprise était malheureusement en chute libre depuis longtemps, 25% de pertes soit 6 millions d’euros, ces résultats ont été communiqués par un représentant syndical au journal « Normandie Actu ».

Le bottier Le Chameau laisse derrière lui un patrimoine de qualité

Les salariés bottiers de cette entreprise ont un savoir-faire unique qui va désormais se perdre. « Le Chameau » avait vu le jour en 1927 et la marque était devenue une référence pour tous les chasseurs, les pêcheurs, les jardiniers, les agriculteurs et tous ceux qui pratiquent l’équitation. Les bottes étaient conçues à la main, une dextérité issue d’une longue expérience et d’une tradition artisanale.

Avec la fermeture du bottier Le Chameau, la France perd des artisans

Depuis 2013 et malgré un chiffre d’affaires honorable, les carnets de commandes ne cessaient de diminuer, la marque avait déjà arrêté la fabrication des vêtements, de son E.commerce et de ses magasins d’usines. La compétence de tous ces salariés va-t-elle retrouver une vie dans d’autres configurations alors que le marché du travail est actuellement dans le rouge ? La fabrication artisanale a bien du mal à survivre dans notre pays.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Cheveux

Fipronil : après les œufs, l’affaire du shampoing dangereux contre les poux

Personne n’a pu échapper au scandale alimentaire qui secoue l’Europe actuellement, le Fipronil dans les …

Réagissez !