Accueil / Actualités / Pas d’égalité homme/femme face à la maladie

Pas d’égalité homme/femme face à la maladie

La demande d’égalité homme/femme se revendique dans bien des domaines, mais il semblerait qu’en matière de médecine, les choses soient quelque peu différentes selon le sexe de la personne malade. L’académie de médecine vient  présenter avec ferveur son point de vue sur le sujet, les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant la maladie, ils doivent être soignés de manière différente.

Malade

Le courant féministe qui s’installe peu à peu met en réalité la santé des femmes en danger

Les médecins jugent qu’il est urgent de sensibiliser les étudiants sur cette prise de conscience afin que les futurs médecins puissent adapter les prescriptions en fonction du sexe de la personne souffrante. Selon les membres de l’académie de médecine, les maladies ne se manifestent pas de la même façon selon le sexe du patient, les symptômes sont en effet complètement différents chez un homme, une femme ce qui rend le diagnostic plus compliqué.

Des chercheurs américains ont démontré qu’en réalité les femmes n’avaient besoin qu’une demi-dose de vaccin contre la grippe, car les anticorps produits par cette injection diminuée seraient au même nombre que ceux des hommes. Pourquoi existe-t-il une différence entre les hommes et les femmes en matière de prescriptions médicales ?

Une différence expliquée par les gènes des malades

Il semblerait que la réponse avancée par les spécialistes soit les gènes. Ils seraient responsables de cette différence. Dès la conception ce sont plus de 30% de différences au niveau moléculaire dans tous les tissus, 70% dans le foie, des propos expliqués par le professeur Claudine Junien généticienne, membre de l’académie de médecine. Aux États-Unis, le médicament connu en France sous le nom de Stilnox est le seul qui se différencie selon le sexe, la boite est bleue pour les hommes, rose pour les femmes.

Les femmes ne réagissent pas de la même façon

Les associations féministes s’insurgent, dénoncent cette position discriminative, mais en y réfléchissant un peu mieux, les femmes réagiraient de manière différente à certaines molécules, elles éliminent en effet le produit plus lentement de leur organisme, mieux doser les médicaments en fonction du sexe est sans doute une bonne alternative, les hommes et les femmes même s’ils veulent se ressembler sur beaucoup de choses restent des êtres différents. Il est aussi regrettable que les femmes soient sous représentés dans les études cliniques, ce qui faussent les résultats. La France dans le domaine de la maladie est-elle en retard ?

Malade, Pixabay – vargazs

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !