Accueil / Actualités / La fibromyalgie, l’Assemblée enquête sur ces douleurs encore trop mal comprises

La fibromyalgie, l’Assemblée enquête sur ces douleurs encore trop mal comprises

Cette maladie touche pourtant plus de deux à trois millions de personnes en France. Elle est considérée comme un syndrome caractérisé par une douleur musculaire chronique qui peut être localisée à des régions diverses du corps humain.

La fibromyalgie ne cause pas d’inflammation ou de lésions

Les troubles du sommeil et une grande fatigue sont associés à cette pathologie. Les complications graves sont exclues, mais la maladie entraîne une réduction des activités de la vie quotidienne. L’existence de ce syndrome est reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé depuis 1992. La fibromyalgie est cependant encore très mal connue et surtout mal comprise. Les médecins ne parviennent pas à mettre un diagnostic sur l’état de la personne atteinte, car aucune inflammation ni aucune lésion ne sont apparentes.

2% des Français seraient impactés par cette maladie

Cette méconnaissance a même conduit certains professionnels de santé à ne pas croire en cette pathologie. Les causes exactes de la fibromyalgie restent encore incertaines, des évènements comme des infections, des traumatismes,  des perturbations hormonales et la génétique offrent des pistes de recherches. Le ministère de la Santé estime que 2% de la population en France souffriraient de cette pathologie qui reste au vu des douleurs un certain handicap.

Vers une reconnaissance de la fibromyalgie par l’Assemblée

L’Assemblée nationale veut avec la création d’une commission d’enquête qui a été approuvée par la commission des affaires sociales mieux connaitre cette pathologie qui ne figure pas parmi les listes officielles. Certaines personnes qui en souffrent sont pourtant dans le désarroi le plus complet. L’état d’anxiété peut aggraver la situation et donc les douleurs s’accentuent. Cette maladie est mal comprise et de ce fait mal soignée, les prescriptions sont bien souvent inadaptées.

La recherche voudrait mettre en place des moyens non médicamenteux afin de traiter au mieux les symptômes, aider les malades plus efficacement à vivre avec la fibromyalgie. Le parlement va peut être avec les résultats de la commission d’enquête reconnaître cette maladie comme faisant partie de la liste officielle des pathologies, une avancée certaine pour les nombreuses personnes concernées.

Douleur, Pixabay – Claudia24

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !