L’humour sous toutes ses coutures pour en découdre avec le cancer

Karen Walsh, actrice américaine de 40 ans, vivant à New York, est atteinte du deuxième cancer le plus répandu chez les femmes et qui peut surprendre : le cancer du colon. Peut-être par une déformation professionnelle transformant le cadre hospitalier en espace scénique, elle a opté, ce qui est un excellent choix de soins cathartiques, à faire de ses séances de chimiothérapie, l’objet de jeux drôlatiques divers.

Cancer

Un cancer qui se déclare mais qui se soigne sous tous les fronts imaginables : l’humour a aussi un rôle-clé

L’humour est un facteur, comme la volonté, déterminant pour tenir le cancer en échec. Karen l’a bien compris. Elle est actrice, mère de famille et hélas frappée d’un cancer du colon contre lequel elle a en effet découvert un remède imparable pour un moral d’acier : le tourner en dérision afin de le dédramatiser au maximum. Chez les femmes, selon l’OMS, les 5 types de cancer les plus souvent diagnostiqués, dans le monde en 2012, avaient été le cancer du sein, du côlon et du rectum, du col de l’utérus et enfin de l’estomac.

A chaque chimiothérapie, qui est un traitement lourd à supporter, elle a trouvé la petite astuce pour se booster et ne pas être désarmée par le mal dont elle a hérité. Ainsi, Karen a pris une décision humoristique et systématique : avec le concours précieux de ses amis, elle reproduit des clichés qui figurent dans les annales de la photographie ou des scènes de films ou série devenues cultes.

Des sources d’inspiration diverses qui sont exploitées de façon à la faire vivre mais aussi à mourir de rire

Ses photos débordantes d’hilarité sont mises en ligne, par ses soins, sur son compte Instagram. Nous pouvons vous en citer parmi des exemples qui ne manqueront pas de vous interpeller si vous êtes branchés ciné ou télé : on retrouve, concernant le grand écran, des scènes de « Charlie et la chocolaterie », « Forest Gump », « Star Wars ». Concernant la petite lucarne, Game of Thrones » est une série qui convient parfaitement à Karen qui en tire les ficelles les plus drôles.

L’art du déguisement est exploité à la perfection avec le fait de se mettre aussi dans la peau de super-héros. Karen a expliqué ce côté ludique exacerbé mais également avec un sens caché plus profond sur le site Grazia. « L’émancipation des femmes est quelque chose que je veux que mes enfants voient. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir, même si j’aimerais inviter tout le monde à mes 90 ans dans les iles Vierges. Je veux laisser une empreinte qui les encourage à voir le monde tel que je le rêve pour eux », dit poétiquement Karen.

Cancer, Pixabay – PDPics

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *