Accueil / Actualités / Mayenne : le transfert réussi des deux macaques de Java au Refuge de l’Arche

Mayenne : le transfert réussi des deux macaques de Java au Refuge de l’Arche

Les deux macaques de Java, seuls rescapés d’une euthanasie de masse dans les Landes, ont été transférés, avec les conditions de sécurité les plus idéales, dans un nouveau lieu de captivité : le Refuge de l’Arche, au sein de la Mayenne, ce lundi 10 octobre.

Singe

Un transfert des deux macaques de Java sécurisé au plus haut point car ils sont porteurs du virus de l’Herpès B à la dangerosité extrême : il peut être mortel pour l’homme

Les deux macaques de Java, qui avaient échappé à l’euthanasie dans les Landes, au sein de l’ex-Pinède des Singes, ont été transférés avec succès au Refuge de l’Arche (Mayenne), ce lundi 10 octobre, avec un départ dans la matinée et une arrivée aux alentours de 16h30. Leur voyage a été hyper-sécurisé avec un placement dans des cages et un véhicule des plus appropriés. Rappelons que ces deux singes sont porteurs d’un virus hélas hautement dangereux, voire potentiellement mortel, pour tout être humain : l’Herpès B (transmissible exclusivement soit par morsure ou soit par griffure). La précaution est donc de rigueur.

Les deux macaques de Java, Miguel et Junior, ont été tout de suite placés en quarantaine et vont être suivis au niveau vétérinaire avant toute exposition permise par les autorités

Miguel et Junior ont été, dès la fin de leur périple, placés en quarantaine car, pour rappel, porteurs de l’Herpès B qui est terriblement contagieux pour l’homme. Ce sauvetage a été salué par pléthore d’associations, notamment La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’étaient insurgées contre l’euthanasie, méthode radicale mais dénuée d’éthique, en mai 2017, de 163 autres singes dans un ancien parc animalier qui a désormais fermé. Notons que Miguel et Junior sont confinés pour une durée minimale d’un mois durant lequel ils doivent être soumis à une batterie de tests avant une exposition possible au grand public.

Singe, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !