Accueil / Actualités / MBOMe : une drogue préoccupante commence à faire des ravages en France

MBOMe : une drogue préoccupante commence à faire des ravages en France

Cette nouvelle poudre blanche qui ressemble à s’y méprendre à de la cocaïne vient de faire  première victime dans le 20eme arrondissement de la capitale. Après plus de onze jours de coma, la jeune femme a succombé des suites d’une absorption de cette drogue qui provoquerait de la tachycardie, de l’hypertension, des convulsions voire de la paranoïa. Cette drogue a déjà fait des dizaines de victimes dans le monde.

Drogues

Certaines personnes vendent des NBOMe comme étant du LSD en raison du faible coût d’achat de ces produits en ligne, les profits restent malheureusement considérables

Contrairement au LSD qui présente une toxicité relativement faible, les NBOMe constituent un risque supplémentaire pour la santé. Les personnes ayant consommées ce genre de drogues peuvent effectivement développer des complications cardiovasculaires, des défaillances très sévères, la mort pour les cas les plus extrêmes. Les premiers dérivés ont été détectés en Finlande, en Irlande du nord, au Royaume-Uni en 2011. Le nombre de cas d’exposition à de telles substances est probablement sous estimé en raison notamment des difficultés pour les identifier, en effet, lors d’hospitalisations en urgence, les NOBMe ne sont pas recherchés de façon systématique par les laboratoires toxicologies.

Une jeune femme est décédée dans la nuit du 29 au 30 avril dernier après l’ingestion de cette nouvelle molécule

Des analyses ont effectivement révélé que la drogue responsable de ce décès prématurée appartenait à la famille des NBOMe selon des informations relayées par le Journal du Dimanche. La jeune femme pensait avoir pris de la cocaïne lors de cette soirée parisienne. Apparue en 2013, les NBOMe provoquent de sérieux effets hallucinogènes. Un responsable en soins et addictologique de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière a souligné que les conséquences sur l’organisme de cette drogue sont encore méconnues. Elle est nocive et elle se vend à bas prix, d’où la dangerosité accentuée de la situation. L’amie de la jeune femme qui avait fourni cette drogue lors de la soirée a été mise en examen pour infraction à la législation sur les stupéfiants, pour homicide involontaire. L’enquête poursuit ses investigations afin de trouver les fournisseurs.

Drogues, Pixabay – moritz320

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Cancer

Octobre rose : se concentrer davantage sur le dépistage du cancer du sein

La ligue veut pour cette édition 2017 retrouver le message initial, celui de la mobilisation …

Réagissez !