Accueil / Actualités / Obésité chez les mineurs, la chirurgie est pratiquée trop fréquemment

Obésité chez les mineurs, la chirurgie est pratiquée trop fréquemment

L’obésité en France concerne de nombreux enfants et adolescents, plus de 4% des moins de 18 ans seraient obèses. La chirurgie de l’obésité ou chirurgie bariatrique doit être pratiquée chez les jeunes en tout dernier recours.

La chirurgie de l’obésité chez les mineurs n’est pas sans conséquence

Il est préférable de mettre en place, une bonne éducation diététique, des conseils personnalisés pour optimiser une activité physique ainsi qu’un accompagnement psychologique comme le rappelle la haute autorité de la santé. Cette chirurgie peut en effet entraîner des effets secondaires, des complications parfois graves et les difficultés qui en résultent sont malheureusement à supporter longtemps après l’intervention. Pourtant malgré tout cela, de plus en plus de chirurgie de l’obésité sont à l’ordre du jour pour les mineurs, en 2013, près de 114 adolescents auraient subi ce genre d’opérations.

Tous les profils ne sont pas concernés par cette chirurgie bariatrique

Dans notre pays, 18% des 13-17 ans sont en surpoids, près de 4% sont obèses. Au vu du trop grand nombre de chirurgie de l’obésité pratiqué sur les mineurs, la haute autorité tient à rappeler les règles et les recommandations. La chirurgie bariatrique concerne, l’anneau gastrique, la gastrectomie, le bypass gastrique, ces solutions doivent être utilisées en tout dernier recours et non de façon systématique sur les moins de 18 ans. Tous les adolescents ne sont pas des candidats potentiels à la chirurgie de l’obésité. Entre 2009 et 2013, plus de 495 jeunes auraient été opérés et, d’après l’assurance maladie, 32% avaient un IMC compris entre 30 et 39.

Un dernier recours lorsque d’autres pratiques ont échoué

La chirurgie est réservée aux personnes souffrant d’obésité sévère et liée à des problèmes de santé importante, hypertension artérielle, apnées du sommeil, diabète, problèmes cardiovasculaires. Elle doit être envisagée que lorsque toutes les autres prises en charge médicale ont échoué. L’opération peut durer entre trente minutes et deux heures, elle nécessite une hospitalisation de trois jours et le patient est ensuite suivi pour mettre au point une alimentation raisonnée ainsi qu’un suivi psychologique. L’opération la plus courante en France est la gastrectomie, ce qui consiste à enlever les deux tiers de l’estomac, de ce fait on se sent rassasié au bout de quelques bouchées. Cette intervention est irréversible donc il faut bien en connaitre les effets secondaires avant d’accepter, plus de 27.500 opérations de ce genre ont été pratiquées en 2014 dans notre pays, toutes ces opérations sont remboursées par la sécurité sociale.

Problème de poids, Pixabay – mojzagrebinfo

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Cheveux

Fipronil : après les œufs, l’affaire du shampoing dangereux contre les poux

Personne n’a pu échapper au scandale alimentaire qui secoue l’Europe actuellement, le Fipronil dans les …

Réagissez !