Accueil / Actualités / Pollution à Paris : les poumons d’enfants dévoilent une présence inquiétante

Pollution à Paris : les poumons d’enfants dévoilent une présence inquiétante

La pollution à Paris a les capacités pour atteindre les poumons des enfants. Cette présence de nanoparticules est particulièrement inquiétante notamment lorsque l’on sait qu’ils peuvent être responsables de certaines maladies.

La pollution à Paris
La pollution à Paris / Crédit Photo : Pixabay – Ecco

L’exposition à des nanoparticules est nocive pour les adultes et également pour les enfants comme le montre cette étude qui s’articule autour de l’impact de la pollution à Paris sur les poumons. Il est impératif de savoir que ces particules sont susceptibles de pénétrer dans les cellules et dans les différentes parties du corps. Par conséquent, lorsqu’elles atteignent le cerveau, elles peuvent être responsables de la maladie d’Alzheimer. Dès qu’elles sont dans les poumons des enfants, ils peuvent souffrir de bronchites, d’asthme ou encore d’emphysème et même de cancer.

Les émissions des gaz d’échappement pénètrent dans les poumons des enfants parisiens

Les nanotubes de carbone qui ont été retrouvés dans les poumons des enfants sont à la fois légers et résistants. Comme le relaye Les Échos, l’université Paris-Saclay est à l’origine de cette découverte effectuée sur 64 enfants souffrants d’asthme. Ils étaient âgés au minimum de 2 mois et au maximum de 17 ans. Après la réalisation d’un examen invasif, ils ont pu via une bronchoscopie détecter une présence des plus inquiétantes qui serait la cause des émissions de gaz d’échappement comme le souligne Futura Sciences.

L’impact de la pollution de Paris sur les poumons de 64 enfants

Les particules fines n’atteignent pas seulement les poumons des enfants, car les adultes sont eux aussi des victimes potentielles à Paris et dans toutes les villes de France où la pollution atmosphérique relève d’un problème majeur. L’étude a fait l’objet d’une publication dans la revue EbioMedicine et elle prouve que les nanotubes de carbone sont en mesure d’atteindre différentes zones du corps et personne ne serait à l’abri. Car sur les 64 enfants participants à cette enquête, la présence a été détectée sur 100 % des échantillons. Il est donc impératif d’agir contre cette pollution qui ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des années.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Malade

La saison du rhume est lancée, comment se soigner sans mettre sa santé en danger ?

Le froid, le brouillard, les températures qui baissent ont fait leur apparition depuis quelques jours …

Réagissez !