Accueil / Actualités / Pouce ou tétine : un âge ne doit pas être dépassé

Pouce ou tétine : un âge ne doit pas être dépassé

La question « Pouce ou tétine ? » est abordée par de nombreux papas et mamans et il est recommandé de ne pas dépasser un certain âge.

La tétine
[/media-credit] La tétine
Le pouce ou la tétine a un réel avantage dès la naissance, car il permet de calmer l’enfant. Lorsque ce dernier est en pleine crise de larmes ou s’il est victime d’une angoisse, le pouce et même la tétine ont le pouvoir de le calmer, car la succion naturelle favorise par exemple l’endormissement. Les parents proposent ce produit dès la naissance de manière instinctive, mais la rigueur est de mise. Même si cet objet de puériculture est avantageux pour le bien-être du bébé, il ne faut pas oublier qu’il a également la possibilité d’être la cause de plusieurs désagréments.

Pouce ou tétine ? L’idéal est d’arrêter dès 10 mois

Le pouce et la tétine peuvent être proposés de manière occasionnelle, mais les petites filles et les garçonnets ont constamment cet objet dans la bouche. À terme, cela peut provoquer un chamboulement au niveau de la mâchoire et des dents. La Dr Édith Lejoyeux s’est donc penchée sur la question qui hante tous les parents : « pouce ou tétine ? » Elle estime qu’un certain âge ne doit pas être dépassé, car dans le cas contraire les conséquences pourront être beaucoup plus importantes. Généralement, l’intérêt pour cette succion naturelle disparait dès 10 mois, il est donc judicieux à cet âge de la supprimer sans pour autant brusquer l’enfant.

Pouce ou tétine ? Le problème de l’addiction

Au-delà de cet âge, la tétine et même le pouce peuvent devenir une addiction et si toutefois les parents font le choix de ne pas les supprimer après 10 mois, il ne faut pas dépasser 3 voire 4 ans. Il est plus facile d’enlever la tétine notamment en réduisant la fréquence ou en réduisant l’utilisation à la chambre. Pour le pouce, le concept est peu plus problématique, mais les parents peuvent par exemple mettre un sparadrap. Ce dernier devrait permettre à l’enfant de perdre cette habitude, car de véritables problèmes peuvent être occasionnés comme des troubles du sommeil, un dysfonctionnement maxillaire…

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !