Accueil / Actualités / Une forte mobilisation contre la chasse au loup ce week-end

Une forte mobilisation contre la chasse au loup ce week-end

Depuis le début de l’année 2016, les écologistes sont en colère et ils le montrent sous différentes actions. Après avoir repris la mobilisation contre le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes, ce week-end les personnes qui protègent la cause animale sont sur le pont, les loups sont en danger. Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie est en train de mettre au point un arrêté autorisant l’abattage de cet animal, 6 loups supplémentaires.

Un sondage IFOP pour l’APSAS et One Voice de septembre 2013 avait révélé que 76% des personnes interrogées estimaient que le loup avait sa place dans notre pays, rappelons également que cet animal est une espèce protégée et que sa population malheureusement diminue. L’association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) demande à la ministre de mettre un terme à l’abattage de cette espèce protégée, ils appellent à une grande manifestation le 16 janvier prochain à Lyon et le 17 janvier à Nice contre cette tuerie inutile.

Au lieu de chasser les loups, il faudrait protéger les loups

Les associations en faveur du loup dénoncent dans un communiqué que les bergers laissent leurs troupeaux sans surveillance et de ce fait les loups sont attirés par le bétail. Les mêmes associations aimeraient une collaboration entre les éleveurs de moutons, de brebis et les loups, plutôt que de les massacrer, il faut protéger le bétail selon une source Ouest-France. L’abattage des loups n’est-il pas une façon détournée de simplifier le problème ?

Le nombre de loups en France ne cesse de diminuer

Les tirs supplémentaires autorisés pourraient-ils à long terme mettre l’espèce en danger ? Pourquoi protéger une espèce et la tuer ensuite ? L’être humain est plein de paradoxes. Durant les décennies passées, les loups vivaient parmi les hommes, bien sûr ils étaient chassés, mais ils n’étaient pas protégés. Pourquoi l’homme ne peut-il pas résoudre ce problème sans automatiquement prendre les armes ? D’après le suivi officiel de l’office national de la chasse et de la faune sauvage qui a été publié en mai 2015, la population des loups a diminué entre 2014 et 2015, 301 loups en 2014 et 282 actuellement. Ces animaux doivent vivre en paix, la cohabitation n’est pas impossible, il suffit de prendre les bonnes mesures.

Loup, Pixabay – HebiFot

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Squelette

Ostéoporose : sous-diagnostiquée, celle maladie est dangereuse

En Europe, l’ostéoporose touche près de 21 millions de femmes de plus de 50 ans …

Un seul commentaire

  1. vraiment ras le bol de ces ecolos ils sont contre tout il ne fond rien (des cas socio vive sur nos cotes) et foute leur merde de partout

Réagissez !