Vishing : les gendarmes sonnent l’alarme, comment se protéger de cette arnaque ?

par | 10 Fév 2024

Le Vishing ne cesse prendre de l'ampleur. Les gendarmes sont inquiets et ils appellent à la vigilance. Vous devez vous protéger.
Vishing

Le vishing est une technique d’arnaque téléphonique de plus en plus répandue. Les gendarmes appellent à la vigilance et donnent des conseils pour ne pas tomber dans le piège.

Le vishing, késako ?

Le vishing désigne une escroquerie par téléphone. Le malfaiteur se fait passer pour un conseiller bancaire et tente d’extorquer argent ou données personnelles.

Il invoque généralement un problème sur votre compte pour vous soutirer des informations confidentielles. Une technique redoutable en augmentation.

Des chiffres de fraudes alarmants

Rien qu’au premier semestre 2023, ce type d’arnaque a coûté 204 millions d’euros aux Français. Soit 40% du montant total des fraudes aux moyens de paiement sur la période.

Un phénomène qui explose et contre lequel la Banque de France alerte. Les gendarmes appellent eux aussi à la plus grande vigilance.

Le Nord particulièrement touché

La région des Hauts-de-France a connu une recrudescence d’arnaques au « faux conseiller bancaire ». Les escrocs ciblent les particuliers pour leur soutirer argent et données personnelles.

Les gendarmes rappellent qu’il ne faut jamais communiquer ses identifiants bancaires, même à un interlocuteur se présentant comme un conseiller légitime.

iPhone

iPhone

Comment les escrocs obtiennent vos données

Avant de vous contacter, les fraudeurs récupèrent déjà un maximum d’informations vous concernant. Par du phishing, du piratage informatique ou des virus « espions ».

Ils apparaissent donc très convaincants en ayant nombre de vos données. Mais ne communiquez jamais d’éléments confidentiels, même avec insistance.

Méfiance même par SMS ou e-mail

Outre les appels téléphoniques, le vishing peut aussi s’opérer par SMS ou e-mail. La manipulation reste la même : usurpation d’identité pour vous extorquer argent ou données.

Ne cliquez jamais sur des liens et n’ouvrez pas de pièces jointes dans des messages non sollicités, même si l’expéditeur semble légitime.

Conclusion : restez sur vos gardes

Le vishing est un fléau grandissant qui peut ruiner n’importe qui. Les gendarmes appellent à redoubler de vigilance face à cette manipulation perfide. Ne communiquez aucune donnée par téléphone, SMS ou e-mail. Votre banque ne vous le demandera jamais.

TAGs : Vishing

Rédigé par Marie Wack

La rédaction est une passion qui me permet de m’exprimer et d’informer. J’ai fais des études d’ingénieur et je tente de m’évader à travers l’écriture en espérant que ma spécialisation dans l’actualité vous convienne.

Vous pourriez aimer ces contenus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This