LOADING

Type to search

Autoroutes et les péages : la hausse du prix n’est pas appréciée

3 années ago
Share

Les autoroutes et donc les péages afficheront une hausse non négligeable alors que les tarifs sont déjà élevés dans certaines régions de France.

Photo d'illustration pour les autoroutes

Photo d’illustration pour les autoroutes

Les premiers ponts arrivent avec les congés dans quelques semaines et voilà qu’une nouvelle se profile à l’horizon, les autoroutes déjà très onéreuses devraient augmenter de 0,57 % soit un retour à la case départ. Selon des sources, les hausses seraient programmées pour le début juin. La nationalisation des sociétés d’autoroutes aurait semble-t-il coûté entre 40 et 50 milliards d’euros à l’Etat. En décembre, Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie avait décidé le gel des tarifs, mais les sociétés d’autoroutes n’avaient pas apprécié cette décision en l’a caractérisant « d’abus de pouvoir ». Les Français viennent de voter pour les élections départementales et déjà on constate à un recul du gouvernement, un accord devrait être signé dès cette semaine selon une information de RTL.

Pour compenser la hausse des péages, des investissements mis en place

Les autoroutes pour essayer de faire passer cette augmentation avec diplomatie devraient s’engager dans un plan d’investissement de 3 milliards d’euros et offrir 15 000 emplois temporaires, elles pourraient même reverser une partie des bénéfices à l’Etat. Les autoroutes devraient accessoirement faire un geste pour les voitures écologistes, l’entreprise de covoiturage Blabla-car a signé un partenariat avec la société Vinci proposant une carte de télépéage gratuite. Cette augmentation des péages de 0,57 % est la même que celle proposée par les sociétés d’autoroutes en novembre 2014, chaque année elles revalorisent leurs tarifs à la hausse.

Les départs en vacances seront plus onéreux à cause des péages

La décision de Ségolène Royal en décembre 2014 avait été une innovation, c’était la première fois depuis la privatisation des autoroutes en 2005 que le gouvernement gelait les tarifs. Corinne Lepage l’ex-ministre a déclaré qu’en se basant sur un rapport de la Cour des comptes publié en 2013, les prix seraient trop élevés, 20 %. Si l’accord est signé, les départs en vacances devraient coûter plus cher pour les Français.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *