Boîte noire en Allemagne : un nouveau dispositif dans les autos

Une boîte noire en Allemagne devrait prochainement équiper les autos des constructeurs. Ce dispositif serait intéressant en cas d’accident.

Voiture Audi
[/media-credit] Voiture Audi
La boîte noire est connue pour être implantée dans les avions depuis des décennies. Elle permet, lorsqu’un crash est observé d’obtenir des informations concernant l’accident, la réaction des pilotes, les dernières conversations… Les données enregistrées sont donc importantes et si la boîte noire du vol MH370 avait été retrouvée, les autorités connaîtraient peut-être les raisons de ce détournement. La boîte noire version automobile est donc à l’étude en Allemagne et une personne au cœur des débats a confié à Reuters que « l’implantation éventuelle de boîte noire dans les voitures est l’un des thèmes discutés ».

Une voiture pourrait être équipée d’une boîte noire

Le monde de l’automobile se diversifie, car pour prouver son innocence par exemple dans un accident, il est toujours intéressant d’avoir des preuves. Par conséquent, en Russie, les véhicules sont équipés de caméras et elles filment continuellement la route. Il faut noter qu’en Allemagne, un concept assez atypique est observé, car la législation ne fait pas la différence entre une voiture autonome ou semi-autonome. Toutefois, d’un point de vue technologique, la conception n’est pas identique. La mise en place d’une boîte noire permettrait ainsi aux conducteurs et aux compagnies d’assurances d’obtenir de réelles informations lors d’un accident.

Les données de la boîte noire intéressent les publicitaires

Le concept de la boîte noire doit toutefois être peaufiné, car le dossier n’est pas complet. En effet, si ce dispositif est implanté dans les voitures, les constructeurs devront s’entendre sur la récupération des informations. De plus, les données personnelles sont toujours au cœur des débats, car les publicitaires et les annonceurs les apprécient grandement. La boîte noire pourrait donc voir prochainement le jour dans les autos en Allemagne, mais cette affaire n’est pas terminée. Il faudra par conséquent suivre ce dossier de très près pour connaitre l’évolution des débats.

Partagez notre article !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur skype
Skype
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Continuez la lecture !