LOADING

Type to search

Tags:

Enfants à écraser : le message choc contre l’insécurité routière

3 années ago
Share

Des enfants à écraser, ces mots sont ceux d’une phrase choc utilisée par une mairie dans le but de lutter contre l’insécurité routière.

Photo d'illustration

Photo d’illustration

Les automobilistes ont la possibilité d’accélérer, car « il reste encore des enfants à écraser ». La phrase peut en faire sourire certains, mais elle met en avant un quotidien effrayant qui se déroule dans les villes et surtout les villages. De nombreux conducteurs ne respectent pas les limitations de vitesse même dans les zones à 30 km/h. L’une d’entre elles est située à quelques kilomètres de Dijon et les élus veulent interpeller les conducteurs pour les inciter à lever le pied de l’accélérateur.

Le message choc d’un panneau près de Dijon

La phrase n’a laissé personne indifférent, car elle choque. En effet, des riverains comme le mentionne le Bien Public qui diffuse des photos estiment que la mairie aurait pu trouver d’autres mots qu’il « reste encore des enfants à écraser ». Il ne faut pas oublier que la vitesse tue que ce soit en voiture ou en moto. Cette dernière est également concernée par les accidents et une jeune femme de 20 ans a témoigné sur Facebook en faisant part du calvaire qu’elle vivait après cet accident dans les Hauts-de-Seine. Paralysée, elle souffre quotidiennement de douleurs et les petits gestes transforment sa vie en cauchemar.

« Des enfants à écraser », une phrase qui interpelle

Pour lutter contre l’insécurité routière, le gouvernement tente de multiplier les solutions et les membres du conseil municipal de ce village ont fait le choix d’installer il y a quelques semaines ce panneau où il est écrit « Il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer ». Il faut noter que les élus ont été face à un véritable problème, car les voitures dans cette ligne droite ont tendance à ne pas ralentir. Ils ont donc essayé la zone à 30 km/h, des ralentisseurs et même une priorité à droite ou encore un petit rond-point.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *