LOADING

Type to search

La Poste : les facteurs deviendraient des examinateurs du Code de la route

2 années ago
Share

La Poste distribue le courrier, mais un nouveau rôle pourrait être attribué aux facteurs. Ces derniers feraient ainsi passer le Code de la route.

La Poste

La Poste / Crédit Photo : Wikipédia – JLPC

Jusqu’à maintenant, les candidats qui souhaitent arpenter les routes en voiture ou en moto doivent posséder le Code de la route en ne dépassant pas la limite de faute autorisée. De ce fait, ils se tournent naturellement du côté des auto-écoles, car les établissements enseignent les différents éléments comme le respect de la signalisation, les priorités… Toutefois, La Poste pourrait à son tour changer de casquette en empruntant l’espace de quelques heures celle des examinateurs. Il faut noter que cela était réservé aux inspecteurs de l’État, mais tout devrait changer en janvier 2016.

Le gouvernement voudrait que La Poste fasse passer le Code de la route

Cette volonté est celle du gouvernement de François Hollande qui aimerait ouvrir l’organisation de cette épreuve théorique à d’autres personnes. De ce fait, 1.4 million de candidats qui ont l’occasion de se présenter tous les ans auraient la possibilité d’avoir recours aux services des facteurs selon les documents exclusifs consultés par Le Monde. Un objectif premier doit être atteint, car nombreux sont les candidats qui se retrouvent dans une situation d’attente, car depuis quelques années, le monde du permis de conduire connait une saturation avec un manque important d’examinateurs.

La Poste a l’intention d’ajouter des services à son organisation

Le souhait de l’État serait en corrélation avec les demandes de La Poste qui veut diversifier ses prestations. En effet, le service postal a été largement impacté par l’essor des Smartphones et d’Internet avec notamment l’envoi de mail en quelques secondes. Peu de personnes utilisent encore la voie postale pour s’écrire et même les factures sont désormais disponibles en ligne. Par conséquent, en devant des examinateurs, les facteurs ajouteraient une corde à leur arc en s’inscrivant dans la loi Macron qui est en cours d’examen.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *