Pour se débarrasser d’un vieux véhicule, il est généralement recommandé de faire appel à un épaviste. Quelles sont donc les différentes étapes de la procédure d’enlèvement d’épaves pour destruction dans un centre Vhu ? Découvrez l’essentiel du sujet dans la suite de cet article.

La phase de collecte

La première étape pour l’enlèvement d’une épave est celle de la collecte. Durant celle-ci, le propriétaire devra déjà trouver le numéro d’un épaviste à proximité ou non, qu’il devra ensuite contacter. Une fois cela fait, il vous faudra remettre en main propre à l’épaviste la carte grise avec en plus le certificat de non-gage.

En dehors de ces deux documents, il est aussi essentiel de prévoir un formulaire spécial pour la cession du véhicule avec une copie de la pièce d’identité du propriétaire. Dans la plupart des cas, le récépissé de destruction est donné au propriétaire du véhicule hors d’usage dans les deux semaines qui suivent. Il apporte la preuve palpable de la destruction de véhicule. Une autre copie sera de même adressée à la préfecture de la place. Découvrez l’epaviste gratuit 77.

La phase de traitement

La phase de stockage des véhicules hors d’usage est essentielle dans le processus d’enlèvement d’épaves. Cette dernière se déroule sur une dalle bétonnée. Pour assurer le bon déroulement de cette étape, il est essentiel de munir la dalle d’un système interne pour assurer à la fois la récupération et le traitement intégral des eaux. Cela permet notamment d’éviter la pollution des terres.

Dans la procédure de stockage des véhicules hors d’usage, l’une des premières opérations à réaliser consiste en une mise en sécurité. Cette dernière doit absolument être faite sur une surface de travail assez spéciale qui doit nécessairement répondre aux réglementations exigées. Enfin, il faut préciser que toutes les pièces qui peuvent être recyclées ou encore utilisées à d’autres fins font l’objet d’un traitement spécifique dans des filières de recyclage. Le véhicule sera enfin mis en vente à un broyeur.

Le broyage

Une fois expédiée chez le broyeur, l’épave sera dans un premier temps dépolluée et ensuite broyée. Les différents matériaux issus de cette procédure seront soigneusement triés et les métaux qui ne contiennent pas de fer seront extraits par le biais d’une procédure assez spécifique. On les emploiera ensuite dans des procédures de soudure ou dans des travaux effectués sur les métaux.

Après le broyage intégral, les différents résidus obtenus forment un mélange hétérogène presque impossible à utiliser. À défaut de s’en débarrasser, on peut parfois en faire usage en tant que combustible.