LOADING

Type to search

DAS : 5 conseils pour limiter les risques liés à l’utilisation du téléphone

3 mois ago
Share

L’indice DAS (Débit d’Absorption Spécifique) permet de mesurer la quantité d’ondes électromagnétiques émise par un appareil électronique pendant son utilisation. Cela fait maintenant quelques années que le monde scientifique s’intéresse à cet indice, en attirant l’attention sur les risques causés par une trop grande exposition aux ondes. Les téléphones seraient ainsi la principale source d’ondes nocives pour notre santé.

Téléphone

Il est fortement déconseillé de téléphoner depuis l’intérieur d’une voiture.

L’indice DAS est une mesure physique mesurée en watts par kilogramme. Il indique la quantité d’ondes émise par un appareil et pouvant être intégrée par un organisme vivant. Si l’OMS se veut rassurante sur les risques induits par ces ondes, différentes législations ont pris le soin de fixer un rayonnement maximal pour ces ondes. En France, il est de 2W/kg, contre 1,6 aux États-Unis. Un principe de précaution qu’il vaut mieux appliquer dans la vie de tous les jours, et plus particulièrement pendant l’usage d’un téléphone. Découvrez cinq conseils pour limiter les risques pendant son utilisation.

1/ Utiliser un kit mains-libres

La première règle à respecter lors de l’utilisation d’un téléphone est de l’approcher le moins possible de son corps. Le seul moyen de maintenir une distance raisonnable avec son téléphone pendant un appel réside donc dans l’utilisation d’un kit mains libre. Il vaut mieux opter pour un système filaire, les ondes bluetooth des écouteurs sans fils pouvant aussi être dangereuses pour la santé.

2/ Ne pas garder son téléphone dans sa poche

Toujours selon la première règle, il est fortement déconseillé de garder un téléphone dans sa poche pendant la journée. Ainsi placé, il émet des ondes qui pénètrent directement nos organes les plus sensibles. À terme, cela peut mener au développement d’un cancer des ovaires, de l’utérus, de la prostate ou des testicules.

3/ Téléphoner avec modération

Dans l’absolu, il ne faudrait pas être en possession d’un téléphone avant ses 15 ans. Mais personne, ou presque, n’applique ce conseil. Même à l’âge adulte, le téléphone doit être utilisé avec parcimonie : pas plus de 6 appels par jour, chacun d’une durée inférieure à 3 minutes. Il faut espacer chaque appel d’au moins 1 heure 30 pour limiter les risques au maximum.

4/ Ne téléphoner que dans des conditions optimales

La quantité d’ondes émises par un téléphone lors d’un appel peut être multiplié par 4 lorsque la réception est mauvaise. Il est donc conseillé de ne téléphoner que lorsque la couverture est bonne. Il faut aussi éviter de téléphoner depuis l’intérieur d’une infrastructure métallique, sous peine de subir l’effet « cage de Faraday », qui emprisonne les ondes et les laisse se répercuter dans la pièce. Les voitures et trains sont également particulièrement contre-indiquées pour passer un appel.

5/ Couper ou éloigner son téléphone pendant la nuit

Beaucoup de gens ont pris la mauvaise habitude de poser leur téléphone sur leur table de nuit au moment de se coucher. Il ne faut pourtant jamais conserver un téléphone allumé à moins de 50 centimètres de sa tête, d’autant plus pendant le sommeil. Il faut donc éteindre son téléphone, ou le mettre en mode avion pendant la nuit, et éviter de le poser trop près du lit.

Téléphone, Pixabay

2 Comments

  1. - SkyDowZ - 25 septembre 2017

    Y a t-il déjà eu de réels cas graves suite à une trop grande exposition à ces ondes ? Je vous remercie d’avance de votre réponse.

    Répondre
    1. Mapoth 26 septembre 2017

      On applique aujourd’hui un principe de précaution parce qu’il est difficile de savoir les vrais conséquences de ses ondes. On sait par contre qu’elles participent à l’augmentation du risque de cancer dans les zones les plus régulièrement en contact avec un téléphone. Mais elles ne sont qu’un facteur aggravant.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *