Accueil / Actualités / Orléans : Bernard Cazeneuve confirme la menace écartée d’un attentat visant les forces de l’ordre

Orléans : Bernard Cazeneuve confirme la menace écartée d’un attentat visant les forces de l’ordre

De quoi avoir des sueurs froides, où que l’on soit, face à des projets d’attentats, que l’on croyait être exclusivement réservés à Paris et sa banlieue nébuleuse. Lors d’un déplacement à Toulouse ce mardi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé qu’une menace terroriste planant sur Orléans avait été évitée la semaine passée grâce à la perspicacité et la persévérance des forces mandatées pour lutter contre les desseins le plus souvent funestes de souvent trop jeunes radicalisés.

Le déroulement de l’enquête et son dénouement heureux

Ainsi, ce sont deux jeunes, pourtant de nationalité française, âgés de 24 et 25 ans, qui ont été arrêtés. L’un est originaire du Maroc, l’autre du Togo. Ils ont été interpellés sans heurts à Orléans les 15 et 16 décembre dernier puis rapidement mis en examen et écroués le 19 décembre dernier. La police a précisé qu’il s’agissait de « deux petits délinquants avec un casier judiciaire mentionnant des délits de droit commun ». Cette interruption de leurs menaces, au potentiel bel et bien réel, n’aurait pas été du champ des possibles sans le travail des juges antiterroristes, que nous saluons, ayant débuté au mois d’août pour les neutraliser.

Gendarmerie, commissariat et caserne étaient les cibles

Les chefs d’inculpation les visant sont accablants : « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste de nature criminelle ». Bernard Cazeneuve a assuré qu’ils communiquaient de façon régulière avec au moins un djihadiste en Syrie. L’un des deux terroristes en puissance se serait radicalisé.  L’enquête atteste formellement qu’ils se sont félicités des attentats de Paris et de Saint Denis. Les suspects étaient presque sur le point de passer à l’acte avec un financement assuré et des armes à se procurer. Cette fois, ce n’était pas les civils qui étaient visées mais des lieux relevant des forces de l’ordre.

Bernard Cazeneuve, Wikimédia

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !