Manifestation

23e samedi pour les gilets jaunes, le 20 avril sera difficile en France

Après l’incendie de la cathédrale de Notre Dame en début de semaine, la trêve des gilets jaunes ne semble pas être au programme, pour eux ce n’est pas envisageable. De nombreux appels à manifester ont été partagés sur les réseaux sociaux baptisé « ultimatum 2 ». Ils comptent bien manifester un peu partout en France ce samedi. Depuis plusieurs semaines, la date du 20 avril avait été désignée comme étant très importante.

Ils attendent toujours la réponse du gouvernement

La tête de liste aux élections européennes du rassemblement des gilets jaunes citoyens a rappelé ce jeudi sur l’antenne de BFMTV que l’incendie de Notre Dame ne changeait rien à la mobilisation. Elle a dit comprendre la douleur et la perte en partie de ce patrimoine français, mais elle souhaite simplement « que l’on revienne à la réalité ». Sur Facebook, plusieurs événements ont été créés pour appeler à se rassembler pour cette 23e journée d’action. Le mouvement des gilets jaunes a en effet été lancé en novembre dernier. Dans les grandes villes comme Lyon, Toulouse, Lille, Paris, des rassemblements devraient avoir lieu. À Bordeaux, la préfecture a interdit les manifestations dans le centre-ville. Le principal rassemblement devrait avoir lieu dans la capitale.

Qui sont les Black Blocs ?

Les manifestations depuis le mois de novembre ont paralysé de nombreuses villes en France avec les conséquences que l’on sait. Elles ont donné lieu à des affrontements violents entre les forces de l’ordre et les membres de la mouvance Black Blocs. Ce mouvement est apparu à Berlin dans les années 80, de jeunes gens issus de l’extrême gauche, vêtus de noir, cagoulés, cassant du mobilier urbain, dégradant les commerces et affrontant les forces de l’ordre. Cette mouvance s’inscrit en opposition au capitalisme, aux gouvernements, aux forces policières et à la mondialisation. Pour eux, « casser », c’est récupérer l’argent que les multinationales ont volé au peuple. Ils se mêlent aux manifestants et pour se protéger, ils communiquent sur les réseaux de messageries cryptées. Seront-ils demain dans les manifestations ?

Samedi 20 avril, mobilisation exceptionnelle

Les gilets jaunes ont promis depuis plus de trois semaines que ce samedi à l’issue du grand débat national serait une journée particulièrement mobilisée. L’allocution du président de la République qui a été annulée à cause de l’incendie de Notre Dame n’a rien changé. Sur Facebook, les appels à la manifestation se multiplient parfois sur un ton plutôt menaçant. Une des figures du mouvement Éric Drouet a conseillé au gouvernement d’organiser la sécurité, prévoit-il déjà des incidents graves. Les promesses de don pour la reconstruction de la cathédrale ont ravivé la contestation. Les champs Élysée seront de nouveau interdits ainsi que les abords de l’Assemblée nationale, le sénat et l’île de la Cité où se trouve Notre Dame. Plus de 60.000 policiers seront déployés dans tout le pays pour tenter de maintenir l’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *