Accueil / Actualités / Abeilles : les insecticides néonicotinoïdes sont désormais bannis

Abeilles : les insecticides néonicotinoïdes sont désormais bannis

Les abeilles ne seront désormais plus dérangées par les insecticides néonicotinoïdes qui ont été bannis par l’Assemblée.

Abeilles
Abeilles

Les abeilles avaient tendance à être malmenées par les insecticides de la famille des néonicotinoïdes, mais la donne changera dès janvier de l’année prochaine. En effet, dans un an, ces produits seront bannis et cela reflète la volonté de l’Assemblée nationale qui a transmis son vote ce jeudi 19 mars. Cela représente une petite victoire pour les défenseurs de la faune et de la flore qui sont souvent endommagées par les actions des humains.

Des insecticides interdits pour préserver les abeilles

Les abeilles ont été nombreuses à succomber à ce genre de produits et les apiculteurs tentaient de se faire entendre. Ces êtres vivants ont également été au cœur d’une étude réalisée par une scientifique toulousaine qui a remporté 20 000 euros grâce à ses révélations. Elle a pu constater au cours de ses enquêtes que les abeilles avaient la possibilité de reconnaître l’environnement et les visages. De plus, elles ont la capacité de compter et elles développent entre elles une véritable compétition. Ces abeilles méritent donc d’être préservées alors qu’une mortalité massive est observée dans certains départements français, dont celui des Deux Sèvres. L’Assemblée nationale a donc décidé d’interdire ces insecticides sans suivre l’avis du gouvernement qui était contre.

Les abeilles malmenées produisent moins de miel

Ségolène Royal s’est exprimée sur cette affaire en révélant que le cadre européen ne permettait pas une stricte interdiction. Toutefois, les abeilles ont été au cœur de plusieurs études notamment il y a 3 ans et elles ont montré que les différentes populations avaient tendance à subir un déclin très important. Cela a donc des répercussions sur les productions, car il faut savoir que les abeilles produisent désormais beaucoup moins de miel. La France affiche 10 000 tonnes alors que le chiffre était trois fois plus important en 1995 à savoir 32 000 tonnes.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Réagissez !