Accueil / Actualités / Alzheimer : une carence en vitamine D pourrait être l’une des causes

Alzheimer : une carence en vitamine D pourrait être l’une des causes

L’annonce du diagnostic de cette maladie neurodégénérative est toujours un choc traumatique. Même si chaque cas est spécifique, que toutes les personnes atteintes ne développent pas la pathologie au même rythme, de la même façon, on peut remarquer plusieurs étapes d’évolution similaires. Perte de la notion du temps, changement d’humeur, oublis d’évènements récents, difficulté  à reconnaître les proches, ce sont les symptômes principaux de cette maladie.

Alzheimer

A l’heure actuelle, aucun traitement ne permet de guérir de la maladie d’Alzheimer mais certains médicaments peuvent ralentir son évolution, ses troubles

Aujourd’hui, plus de trois millions de personnes en France sont directement ou indirectement touchés par cette maladie dont plus de 850.000 malades. Il y a quelques jours, on apprenait récemment qu’une jeune californienne âgée seulement de 18 mois commençait à oublier les mots qu’elle avait appris ainsi que certains gestes comme la marche. Cette fillette est atteinte d’une maladie rare appelée l’Alzheimer des enfants. Les parents ont décidé de se battre. Une cagnotte a été mise en place afin d’aider les parents à assurer les frais que génèrent les nombreux déplacements à Chicago où la petite fille est prise en charge afin d’y suivre un essai clinique, cette nouvelle thérapie est une première mondiale pour une si jeune enfant.

Une carence en vitamine D pourrait être à l’origine du développement de la maladie d’Alzheimer, une étude Inserm s’est vivement intéressée au sujet

La vitamine D protège la santé du cerveau. Alors que le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ne cesse d’augmenter, la lutte contre cette pathologie représente un défi majeur pour la recherche. Les personnes âgées ayant les plus faibles concentrations sanguines en vitamine D, en caraténoïde, en acides gras polyinsaturés (bonne graisse) auraient un risque multiplié par quatre de développer une démence voire la maladie d’Alzheimer. La vitamine D joue un rôle essentiel dans la fixation du calcium dans l’organisme. La carence est très fréquente surtout en fin d’hiver, au début du printemps. Les auteurs de cette étude soulignent qu’il est important de surveiller le taux sanguin en vitamine D chez les personnes âgées, l’objectif premier consiste à retarder ou prévenir la maladie. Toutes les pistes sont bonnes à suivre afin qu’un jour prochain, on puisse enfin guérir de cette pathologie.

Alzheimer, Capture YouTube

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Une tique

Lyon : Valneva développe un vaccin prometteur contre la maladie de Lyme

La  groupe lyonnais Valneva, dont la vocation initiale et le développement commercial sont dédiés à …

Réagissez !