Ce sont ces aliments qui nous empoisonnent et provoquent des cancers

par | 17 Fév 2024

Certains aliments notamment ceux de la malbouffe ont tendance à nous empoisonner. Scrutez impérativement les étiquettes.
aliments empoisonner

Une récente étude de l’Inserm tire la sonnette d’alarme sur les risques liés à certains additifs dans les aliments. Au banc des accusés, l’additif E471 augmente significativement les risques de cancers du sein et de la prostate, tandis que les carraghénanes jettent une ombre sur notre yaourt préféré. Plongeons ensemble dans cette marmite d’informations pour démêler le vrai du faux.

Une loupe sur l’étude de l’Inserm

Publiée dans la revue PLOS Medicine, l’analyse méticuleuse de données de santé de 92 000 adultes révèle un tableau inquiétant. L’additif E471, présent dans de nombreux produits de notre quotidien, est associé à une augmentation notable du risque de cancer. Occupant la 7e place sur le podium des additifs les plus utilisés, ce composant nous invite à réviser nos listes de courses.

Au-delà de l’E471, la famille des émulsifiants E407, mieux connus sous le nom de carraghénanes, n’est pas en reste. Fréquemment rencontrés dans les produits laitiers et les plats préparés, ces additifs sont liés à un risque accru de cancer du sein. Cette révélation met en lumière l’importance cruciale d’une réglementation rigoureuse des substances ajoutées à notre alimentation.

repas saint valentin

repas saint valentin

Pour des aliments de qualité, vers une assiette plus saine

Face à ces découvertes, la prudence est de mise. Réduire la consommation de produits contenant les additifs E471, E407, et E407a semble être une sage décision. Opter pour des recettes maison et privilégier les ingrédients frais constituent une alternative louable, conformément aux rappels de l’Anses concernant la sécurité des additifs alimentaires.

À lire  Nous avons la recette du mythique gâteau qui pleure

Cette situation interpelle sur la nécessité de revoir la réglementation des additifs alimentaires. L’importance de la recherche scientifique dans la préservation de la santé publique ne peut être sous-estimée. Elle rappelle également aux consommateurs l’importance d’une alimentation saine et équilibrée, loin des pièges de la facilité industrielle.

Un virage alimentaire à prendre

Toutefois, l’étude de l’Inserm met en évidence les dangers potentiels cachés dans nos assiettes. S’informer et choisir consciemment devient plus qu’une recommandation : une nécessité. La science et la réglementation doivent marcher main dans la main pour garantir notre bien-être. En attendant, gardons un œil critique sur nos paniers d’achats et privilégions ce qui est bon non seulement pour nos papilles mais aussi pour notre santé.

Rédigé par Jade Bernard

La rédaction, c'est la vie ! J'adore les mots, je partage mon avis avec passion !

Vous pourriez aimer ces contenus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This