LOADING

Type to search

Contre le Sida, des anticorps font des merveilles

2 années ago
Share

Le sida est une maladie mortelle et les chercheurs ne baissent pas les bras, ils espèrent trouver une solution pour éradiquer le VIH. La découverte à propos de ces anticorps est impressionnante, car elles éliminent les cellules ciblées.

Et si le Sida était un jour éradiqué de la planète grâce à cette découverte ?

Actuellement, la seule et unique solution pour se prémunir consiste à utiliser le préservatif lors d’un rapport sexuel. La transmission peut aussi s’effectuer pendant l’accouchement et lors des échanges de seringues. C’est pour cette raison qu’il est primordial d’être vigilant dans la vie de tous les jours. Les scientifiques perceront peut-être le mystère et découvriront un vaccin capable de l’éradiquer, mais la Science effectue des progrès comme en témoigne cette annonce. En effet, des scientifiques ont pu trouver des anticorps dont les propriétés sont primordiales.

Des anticorps en mesure de supprimer des cellules touchées par le Sida

Le CNRS ainsi que l’Institut Pasteur ont collaboré dans cette recherche aux côtés du Vaccine Research et ils ont eu l’occasion de mettre le doigt sur des anticorps spécifiques. Ces derniers affichent une performance sans précédent, car ils ont la faculté d’identifier les cellules touchées par le virus du Sida. Lorsque la reconnaissance a été effectuée, ils passent à la seconde étape qui redonne de l’espoir à tous les malades atteints par le VIH puisqu’ils détruisent ces cellules. Le système immunitaire joue également un rôle important.

Développer un vaccin grâce à ces Natural Killer

Ces Natural Killer pourraient donc être à l’origine dans les prochaines années de la découverte d’un vaccin. Il est au cœur des recherches et plusieurs essais cliniques ont été mis en place sur le sol américain pour tenter de le découvrir. Les chercheurs se baseront ainsi sur les anticorps, car leur faculté d’identifier les cellules malades apporte un lot d’informations non négligeable. Elles pourront ensuite être utilisées pour le développement d’un traitement et même d’un vaccin. En attendant, le port du préservatif et la prudence sont de mises, car le Sida continue de faire des ravages.

Sida, Pixabay – geralt

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *