Contre le virus Zika, l’OMS annonce un vaccin très tardif

Le virus Zika ne bénéficie pas de traitement spécifique et il faudrait un vaccin pour tenter de l’éradiquer. L’OMS a précisé qu’il ne serait pas proposé avant plusieurs années et elle émet quelques conseils à destination des femmes enceintes.

Le profil d’un vaccin contre Zika programmé pour mai

Le lien entre la myélite aiguë, les microcéphalies et le syndrome de Guillain-Barré avec le virus Zika a été confirmé. L’Organisation mondiale de la Santé révèle que les femmes enceintes ne doivent pas prendre le risque de se rendre dans des zones exposées où la maladie est largement présente. En parallèle, l’OMS a insisté sur le fait qu’un vaccin pourrait être dévoilé, mais il ne serait pas opérationnel avant plusieurs années. Cela laisse ainsi le champ libre à cette maladie pour infecter une multitude de personnes. Selon les statistiques, 4 millions de patients seraient susceptibles d’être infectés.

Le retour du moustique tigre accroît la menace du virus Zika

L’établissement du vaccin reste une priorité pour les scientifiques qui ont été appelés à mettre en place un profil de vaccin d’ici la fin du mois de mai. Le virus Zika est très complexe à gérer notamment à cause du mode de contagion. Mis à part les rapports sexuels, le moustique tigre est le vecteur principal et sa prolifération dans le monde entier ne cesse de prendre de l’ampleur. De plus, les beaux jours se profilent à l’horizon, ce qui annonce le retour de cet insecte dans certaines zones dont la France.

Le développement d’un vaccin contre Zika pourrait demander de longues années

Depuis quelques années, le moustique tigre grignote du terrain et le sud de la France avait largement été impacté. Avec la menace du virus Zika, une multitude de personnes seront inquiètes. En ce qui concerne le vaccin, la phase de la recherche est intense, car dès que le profil aurait été mis en place, il faudra procéder à des tests cliniques. Ces derniers ne surviendront pas avant quelques mois et dans certains cas de figure, il est parfois nécessaire d’attendre une décennie pour identifier un vaccin efficace et opérationnel.

Vaccin, Pixabay – dfuhlert

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *