Accueil / Actualités / Irlande : 800 bébés découverts dans une fosse septique

Irlande : 800 bébés découverts dans une fosse septique

L’Irlande est au cœur d’un scandale après la découverte de 800 bébés dans une fosse septique. Un établissement est donc au cœur de la polémique.

Photo d'illustration d'un bébé
[/media-credit] Photo d’illustration d’un bébé
Cette affaire qui se déroule en Irlande et plus précisément à Tuam peut paraître improbable et pourtant elle est bien réelle. Dans la fosse septique d’un ancien couvent connu notamment pour son apparition dans le film Philomena, une historienne a découvert 800 squelettes. Ces derniers étaient empilés et les bébés n’avaient donc pas bénéficié d’un cercueil et encore moins d’une pierre tombale. Cette ville de l’ouest de l’Irlande est donc au cœur d’une polémique et selon les estimations, les nouveau-nés auraient été placés dans cette fosse entre 1926 et 1961.

Une effroyable découverte de 800 bébés en Irlande

Cet établissement accueillait pendant cette période de jeunes femmes célibataires, mais qui étaient enceintes. À cette époque, les relations sexuelles et la naissance d’un enfant hors mariage n’étaient pas admises et cela était même considéré comme un grave péché. Ces jeunes femmes étaient donc envoyées dans ce couvent et les enfants n’avaient pas l’opportunité d’être baptisés. Ainsi, ceux qui sont morts n’avaient pas l’occasion de bénéficier d’une sépulture digne de ce nom. C’est pour cette raison que les bébés ont été entassés dans cette fosse septique qui s’est donc transformée au fil du temps en fosse commune.

Conception d’un mémorial pour les enfants morts

L’historienne, Catherine Corlessa était loin de s’imaginer que sa découverte allait être aussi effroyable. En effet, elle a précisé qu’une personne lui avait indiqué qu’un cimetière pour nouveau-nés était présent, mais en réalité elle a « découvert bien pire que cela ». Ce couvent baptisé The Home aurait précisément enregistré 796 décès et il y en avait environ deux toutes les semaines. Les conditions dans lesquelles les mères évoluaient étaient précaires. La malnutrition et la tuberculose seraient les principales causes des décès. Désormais, les enfants qui ont perdu la vie dans ce couvent devraient bénéficier d’un mémorial conçu en partenariat avec l’église de Galway en Irlande.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Un seul commentaire

  1. Ah le catholicisme en plus de tromper ses adeptes en se réclamant des Évangiles traîne des scandales politiques, financiers, de pédophilies et autres .N’importe quelle entreprise de se genre aurait depuis longtemps été interdite, mais là …

Réagissez !