Accueil / Actualités / Le poisson, oui mais pas trop pour une femme enceinte à cause du risque d’obésité chez le bébé

Le poisson, oui mais pas trop pour une femme enceinte à cause du risque d’obésité chez le bébé

Le poisson est recommandé lors d’une alimentation équilibrée, mais pour une femme qui attend un enfant, sa consommation doit être limitée au vu des risques d’obésité constatés chez les enfants entre 4 et 6 ans et un autre problème est directement lié à ces poissons, ils seraient une source de contamination de mercure qui rappelons-le est néfaste pour le bon développement du bébé. Ces affirmations ont été expliquées par la directrice de recherche de l’INSERM.

Etude du risque d’obésité à cause d’une consommation de poissons

Toutes les femmes enceintes qui jusqu’à présent estimaient que la consommation de poissons était bénéfique pour leur futur bébé au vu de cette nouvelle étude devront revoir leurs envies à la baisse si elles veulent protéger leur enfant d’un surpoids. L’étude vient de paraître dans la revue Jama Pediatrics. Pour mettre au point ces résultats, les équipes de recherches européennes ont suivi plus de 2600 mère/enfants dans plus de 10 pays différents, dont la France durant une longue période de 6 ans, ils ont étudié de près la courbe de tous ces enfants entre 1991 et 2011. Les travaux effectués à ce sujet ont été les premiers à s’intéresser de près à la croissance postnatale des enfants.

Ne pas consommer plus de 3 fois par semaine du poisson

La consommation de poisson n’est pas la même dans tous les pays, pour ce qui est de la France, les femmes sont assez raisonnables et elles en mangeraient moins de deux fois par semaine, en Belgique, la consommation est très faible à peine une fois par semaine, quant à l’Espagne, la consommation explose, plus de cinq fois dans un même laps de temps. Les scientifiques au vu de ces constatations en ont conclu qu’au-delà de trois fois par semaine cela devenait problématique pour le poids de l’enfant. La personne en charge de cette étude a mis en évidence que plus de 8200 enfants ont présenté un surpoids très tôt et plus de 8400 sont obèses entre 4 et 6 ans.

Pourquoi le poisson ferait il grossir les enfants lorsqu’ils grandissent ?

Les chercheurs répondent à cette question en accusant les polluants organiques contenus dans la chair des poissons qui provoqueraient l’accumulation de gras dans les tissus adipeux et donc une prise de poids inévitable pour l’enfant qui va naître et qui va grandir avec ces facteurs à risque. Les effets néfastes des polluants devront être soumis à d’autres études plus approfondies pour conclure qu’ils agissent sur la croissance postnatale des enfants. La directrice de cette étude tient à rappeler que les poissons gras apportent des oméga 3 et qu’il ne faut pas arrêter d’en consommer, il faut simplement en manger en petite quantité  selon une source de Pourquoi Docteur.

Poissons, Pixabay – falco

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !