Accueil / Actualités / Les oméga 3 dans l’assiette, une réduction de la mortalité cardiaque

Les oméga 3 dans l’assiette, une réduction de la mortalité cardiaque

Les poissons gras tels que le saumon, les anchois, les sardines possèdent un taux d’oméga 3 particulièrement intéressant pour la santé cardiovasculaire. Selon une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’université de Tufts à Boston, ces acides gras seraient associés à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque, mais en revanche, ils ne réduiraient pas les risques d’infarctus non mortels. Les résultats ont été publiés dans la revue Jama Internal Medecine.

Oméga 3

Identifier le lien entre les oméga 3 et la crise cardiaque

Pour mettre en évidence ces conclusions, les chercheurs ont analysé plus de 19 études incluant près de 45.637 participants dans plus de 16 pays différents, 7973 ont eu une crise cardiaque, 2781 en sont décédés, 7157 ont eu un infarctus qui n’a pas débouché sur la mort du patient. Les scientifiques ont étudié les échantillons de sang pour mieux comprendre le lien existant entre la crise cardiaque et les oméga 3. Les participants ont tous précisé leur consommation de poissons gras. Les résultats démontrent que les oméga 3 étaient associés à un risque plus faible, d’environ 10% de déclarer une maladie cardiaque mortelle.

Les bienfaits des oméga 3 ne sont plus à prouver

Ils sont bien réels, leurs rôles bénéfiques ont déjà été prouvés dans de nombreuses maladies, réduire les crises d’épilepsie, protéger les yeux de la dégénérescence maculée liée à l’âge DMLA, diminuer les risques de cancers de la prostate, éviter la dépression. Les apports nécessaires en oméga 3 sont de 2 grammes par jour alors que la consommation moyenne est comprise entre 0,10 et 0,20 gramme.

Les poissons gras vivant en eaux froides sont riches en oméga 3, le flétan, le hareng, le maquereau, les anchois, les sardines en contiennent sept fois plus que d’oméga 6. Les graines en sont également fournies, le chanvre, le lin, le chia, le colza, les noix, les noisettes. Rappelons que les huiles de noisettes, de noix ne doivent pas être chauffées.

Les oméga 3, un remède miracle ?

Bien qu’ils sont excellents pour la santé, ils restent aujourd’hui insuffisamment consommés. Ce sont les plus utiles pour notre santé, ils s’incorporent dans les membranes cellulaires, ils favorisent l’immunité, ils interviennent sur l’inflammation. Ces nouveaux résultats complètent l’effet préventif des oméga 3 contre les maladies cardiovasculaires.

Oméga 3, Pixabay – stevepb

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !