Accueil / Actualités / Le papa britannique d’un bébé de 14 mois découvre le cancer de l’œil de son fils grâce à une photo

Le papa britannique d’un bébé de 14 mois découvre le cancer de l’œil de son fils grâce à une photo

C’est le genre d’histoire, dont sont friands les internautes, suscitant souvent le buzz pour l’occasion. En Angleterre, un papa désirant immortaliser, par le biais de photographies, son bébé de 14 mois, répondant au doux prénom de Jaxson, a aperçu une tache blanche à l’intérieur de l’œil de son fils. Il a réagi immédiatement en consultant un spécialiste, et il a été diagnostiqué qu’une tumeur maligne, à savoir un rétinoblastome, affectait hélas le globe oculaire de son fils. Owen Scrivens a eu le bon réflexe et a permis de le sauvetage de son fils, dans les temps et sans séquelles, par une prise en charge médicale ad hoc.

Owen Scrivens a détecté le rétinoblastome de son fils de 14 mois, confirmé ensuite par un diagnostic médical, par le biais du flash quasi-miraculeux de son appareil photo 

Le rétinoblastome est un cancer de la rétine, qui touche essentiellement le nourrisson et le jeune enfant dans la proportion d’un enfant de moins de 5 ans pour 15 000 à 20 000 naissances. Cette maladie, dont la rareté est à souligner, est ainsi répertoriée au rang des maladies orphelines. Parmi ses signes cliniques, nous pouvons noter un reflet blanc dans la pupille – c’est l’indice repéré par le père et qui nous intéresse le plus- nommé leucocorie ou la persistance d’un strabisme. C’est le flash de l’appareil photo du papa, qui lui a fait noter que l’iris de l’œil n’était pas rouge, comme à l’habitude, véritable source d’inquiétude immédiate pour les parents, prenant ce petit détail très au sérieux.  Le recours à un spécialiste, après leur investigation, s’est révélé sans appel : Jaxson était affecté d’un rétinoblastome. Le choc a été immense pour les les parents, confrontés aussi à un choix, très difficile, entre deux options : une chimiothérapie ou l’ablation chirurgicale de l’œil (retenons le terme « énucléation »). Le port d’une prothèse serait alors proposé.

Le petit Jaxson, s’en sort bien, mais devra être sous surveillance médicale régulière et à vie : ses parents ont lancé une généreuse levée de fonds contre le cancer infantile

En décembre 2016, c’est la chimiothérapie (option retenue par les parents) qui a commencé, pour le garçonnet, qui a enchaîné et enduré, avec bien du courage (autant qu’un véritable adulte) les séances de chimiothérapie. Les semaines, qui se sont enchaînées, ont été difficiles, pour Jaxson, qui a tout de même accusé le coup d’un traitement aussi lourd. Mais les nouvelles se révèlent plus que bonnes. Si l’on ne peut pas parler de guérison, la tumeur est désormais contrôlée. Mais le bébé, même s’il est amené à grandir, sera sous une surveillance médicale : il devra donc, par mesure appropriée pour esquiver ou détecter à temps, la moindre récidive, être suivi avec assiduité par des spécialistes. Nous en profitons pour souligner l’initiative, des plus louables, des parents de Jaxson Scrivens, qui ont lancé, via une campagne ambitieuse de financement participatif, sur la plateforme GoFundMe, une levée de fonds pour promouvoir la lutte contre le cancer. Les bénéfices se verront reversés à une association soutenant les enfants les plus malades.

Les pleurs d’un bébé, Pixabay – Ben_Kerckx

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Alcool

L’alcool pourrait avoir une incidence néfaste sur le développement du cancer du sein

Le cancer du sein touchera une femme sur huit au cours de sa vie. Il …

Réagissez !