Accueil / Actualités / Des parents indignés après le report d’un procès de 2 médecins

Des parents indignés après le report d’un procès de 2 médecins

Depuis qu’une fillette est décédée dans l’enceinte de cet hôpital, il a été décidé de vérifier une check-list avant le début d’une intervention chirurgicale. En parallèle, les parents attendaient ce procès, mais il a finalement été reporté.

Une fillette décède au Kremlin-Bicêtre à la suite d’une banale intervention

La petite fille est morte alors que l’intervention était considérée comme banale. Elle a fait un choc septique alors qu’un germe avait été découvert. Apparemment, les personnes en charge de l’opération n’auraient pas pris connaissance de cette découverte. C’est pour cette raison que le CHU de Kremlin-Bicêtre ordonne la lecture d’une check-list avait toutes les opérations. Le personnel soignant qui se retrouve ainsi dans le bloc opératoire doit prendre connaissance de toutes les données.

Pour les parents, ce report est inadmissible

Les parents de la petite fille selon Ouest France sont anéantis par ce report qu’ils jugent de ce fait honteux. La juge aurait précisé que le procès pouvait éventuellement attendre puisque les parents ont été indemnisés. Ces derniers ont précisé dans les colonnes du journal que cet argent ne ramènera malheureusement pas la petite fille. « C’est inadmissible », confie l’avocate des parents qui voulaient assister à ce procès depuis des années. Deux médecins du CHU sont sur le banc des accusés aux côtés des hôpitaux de Paris. En effet, l’AP-HP gère cet établissement situé dans le Val-de-Marne.

Le tribunal de Créteil examinera l’affaire le 4 novembre

Normalement, le procès aura dû commencer le 8 avril dernier, mais il est finalement reporté en novembre prochain. Pour rappel, la fillette âgée de 6 ans était décédée d’un choc septique à la suite d’une opération alors qu’elle avait été hospitalisée pour une infection urinaire chronique. L’anesthésiste ainsi que le chirurgien sont par conséquent jugés dans ce dossier pour un homicide involontaire. Le tribunal correctionnel de Créteil étudiera normalement l’affaire le 4 novembre 2016.

Justice, Pixabay – Activedia

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !