Dentition abimée

La poussée dentaire est une phase difficile pour l’enfant, mais les colliers d’ambre seraient dangereux

Les colliers d’ambre, souvent appelés colliers de dentition ne sont pas sans danger pour le bébé. Il pleure, il a les joues rouge, il bave beaucoup, il se mord les poings, ce sont ses dents qui le font souffrir, les poussées dentaires s’accompagnent de tous ces petits maux. Afin de le calmer d’une façon plus naturelle, les parents optent pour cette astuce. Cette démarche peut se révéler être une très mauvaise alternative. Il existe en effet, un risque de strangulation, d’étouffement. Les fermoirs sont très résistants ce qui rend quasi impossible l’ouverture de ceux-ci en cas de pression exercée par l’enfant d’où le danger potentiel.

Dentition abimée

Les colliers d’ambre sont interdits à la vente dans de nombreux pays

La direction générale de la concurrence, de la consommation, de la répression des fraudes (DGCCRF) rappelle que les pharmacies s’exposent à des sanctions si elles proposent à la vente ce genre d’objets. Aucune preuve scientifique n’a été établie sur les vertus curatives de ces colliers d’ambre. Les cordons peuvent se casser, l’enfant peut alors avaler les perles même si les fermoirs sont résistants. Il n’est pas question de laisser pleurer l’enfant, on peut lui proposer des anneaux dentaires sans danger pour sa sécurité. Ils activent la circulation sanguine, décongestionnent les gencives. En homéopathie, il existe aussi des granules comme le Camilia, à raison de 3 à 6 unidoses par jour qui calmeront l’enfant.

De nombreux parents croyant bien faire sont des adeptes des colliers d’ambre

En 2011, la DGCCRF avait déjà mis en garde les parents sur les dangers que représentaient les colliers d’ambre. Une nouvelle enquête en 2015 a testé plus de 35 produits en laboratoire, 28 ont été considérés comme étant dangereux pour le bébé. La plupart de ces colliers d’ambre sont fabriqués artisanalement, en Pologne, en Lituanie. L’étude réalisée montre aussi que l’étiquetage manquent de transparence, il n’y a pas assez d’avertissements de sécurité, les parents ne sont pas assez informés des réels dangers que courent leurs enfants avec ces colliers d’ambre autour de leur cou. L’arrivée des dents est un moment pénible, elle est synonyme de douleur.

Le collier d’Ambre est idéal contre les crises

Il est toujours difficile de voir son enfant dans une telle souffrance, car les crises peuvent être très violentes. Il existe quelques astuces de grand-mère qui ne portent pas forcément leurs fruits au fil des semaines. Le collier d’Ambre sécurisé est toutefois pertinent.

  • Il ne possède pas de pièces métalliques qui pourraient être dangereuses pour votre enfant.
  • Le fermoir est sécurisé et il répond aux normes européennes EN71-1.
  • Il y a un noeud entre chacune des perles, cela renforce la sécurité.
  • Le collier d’Ambre peut donc apporter un véritable soulagement uniquement s’il est sécurisé et d’une certaine qualité.
  • Les douleurs sont soulagées rapidement avec un tel produit conçu de manière artisanale.

Lors de la commande, vous recevez un certificat d’authenticité qui prouve que ce collier d’Ambre est de qualité et surtout il est sans danger pour votre garçon ou votre petite fille.

Qu’est-ce que le collier d’Ambre ?

Certains pensent qu’il s’agit d’un bijou, mais la réalité est quelque peu différente. Certes, vous avez un collier avec des pierres, mais les vertus sont également intéressantes. Il permet de lutter contre les troubles du sommeil, les angoisses, le psoriasis, l’eczéma et d’autres affections cutanées. Il est aussi possible de calmer les douleurs articulaires et les crises liées aux dents.

Il ne faut pas acheter tous les colliers qui peuvent croiser votre route, car contrairement à celui présenté, certains ne respectent pas les normes et le danger pour l’enfant est réel. Il suffit de lire les avis laissés par les parents pour comprendre que cet accessoire est avantageux puisqu’il atténue les douleurs au fil des jours. Vous constaterez que votre enfant est également beaucoup plus apaisé, il pourra donc trouver aisément le sommeil. Ce dernier est souvent perturbé à cause des fortes douleurs lors des poussées dentaires.

Les dents poussent entre le quatrième mois et les deux ans de l’enfant. La première apparaît généralement vers 6/8 mois. Ce sont 20 dents qui vont ainsi se succéder jusqu’au 3 ans de l’enfant. Un geste à bannir formellement, ne pas frotter les gencives du bébé avec de l’aspirine, de l’alcool. L’homéopathie, les anneaux dentaires sont bien plus sécurisés. Une consultation chez le pédiatre est aussi une alternative en cas de doute.

Dentition abimée, Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *