Accueil / Actualités / La poussée dentaire est une phase difficile pour l’enfant, mais les colliers d’ambre seraient dangereux

La poussée dentaire est une phase difficile pour l’enfant, mais les colliers d’ambre seraient dangereux

Les colliers d’ambre, souvent appelés colliers de dentition ne sont pas sans danger pour le bébé. Il pleure, il a les joues rouge, il bave beaucoup, il se mord les poings, ce sont ses dents qui le font souffrir, les poussées dentaires s’accompagnent de tous ces petits maux. Afin de le calmer d’une façon plus naturelle, les parents optent pour cette astuce. Cette démarche peut se révéler être une très mauvaise alternative. Il existe en effet, un risque de strangulation, d’étouffement. Les fermoirs sont très résistants ce qui rend quasi impossible l’ouverture de ceux-ci en cas de pression exercée par l’enfant d’où le danger potentiel.

Dentition abimée

Les colliers d’ambre sont interdits à la vente dans de nombreux pays

La direction générale de la concurrence, de la consommation, de la répression des fraudes (DGCCRF) rappelle que les pharmacies s’exposent à des sanctions si elles proposent à la vente ce genre d’objets. Aucune preuve scientifique n’a été établie sur les vertus curatives de ces colliers d’ambre. Les cordons peuvent se casser, l’enfant peut alors avaler les perles même si les fermoirs sont résistants. Il n’est pas question de laisser pleurer l’enfant, on peut lui proposer des anneaux dentaires sans danger pour sa sécurité. Ils activent la circulation sanguine, décongestionnent les gencives. En homéopathie, il existe aussi des granules comme le Camilia, à raison de 3 à 6 unidoses par jour qui calmeront l’enfant.

De nombreux parents croyant bien faire sont des adeptes des colliers d’ambre

En 2011, la DGCCRF avait déjà mis en garde les parents sur les dangers que représentaient les colliers d’ambre. Une nouvelle enquête en 2015 a testé plus de 35 produits en laboratoire, 28 ont été considérés comme étant dangereux pour le bébé. La plupart de ces colliers d’ambre sont fabriqués artisanalement, en Pologne, en Lituanie. L’étude réalisée montre aussi que l’étiquetage manquent de transparence, il n’y a pas assez d’avertissements de sécurité, les parents ne sont pas assez informés des réels dangers que courent leurs enfants avec ces colliers d’ambre autour de leur cou. L’arrivée des dents est un moment pénible, elle est synonyme de douleur.

Les dents poussent entre le quatrième mois et les deux ans de l’enfant. La première apparaît généralement vers 6/8 mois. Ce sont 20 dents qui vont ainsi se succéder jusqu’au 3 ans de l’enfant. Un geste à bannir formellement, ne pas frotter les gencives du bébé avec de l’aspirine, de l’alcool. L’homéopathie, les anneaux dentaires sont bien plus sécurisés. Une consultation chez le pédiatre est aussi une alternative en cas de doute.

Dentition abimée, Pixabay

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !