LOADING

Type to search

Publicités alimentaires : pour les enfants, l’OMS tire la sonnette d’alarme

1 année ago
Share

Les publicités alimentaires sont-elles en parties responsables du surpoids notamment chez les enfants ? Voir défiler devant ses yeux des publicités mettant en scène des produits gras, sucrés, cela a t-il un impact sur notre tour de taille ? Cet « harcèlement » alimentaire peut-il donner aux enfants l’envie de trop manger ? Les bandeaux sanitaires mangez cinq fruits et légumes par jour ont-ils vraiment eu l’effet escompté ? L’obésité des enfants est en train d’exploser en France, aujourd’hui, nous avons presque un taux de croissance de surpoids qui est comparable à celui des Etats Unis. L’obésité peut apparaître dès deux ans même si on la retrouve plus particulièrement entre 6 et 12 ans, 2/3 des enfants obèses le resteront à l’âge adulte.

Télévision

Les publicités poussent-elles les enfants à manger davantage ?

Pour éviter le risque de surpoids, il faut redoubler de vigilance, adopter une alimentation saine, variée, équilibrée, augmenter la consommation d’eau au détriment des sodas et autres boissons sucrées, favoriser l’activité physique. Il faut renforcer l’estime que l’enfant a de lui même afin de lui éviter de tomber dans des troubles de comportement alimentaire. La publicité est nocive pour l’alimentation, elle les incite à consommer toujours plus gras, plus sucré. L’organisation mondiale de la santé s’attaque au marketing alimentaire afin de protéger les enfants de l’obésité.

La mauvaise alimentation est la première cause de surpoids et d’obésité en Europe

27% des enfants de moins de 13 ans et les 33% des moins de 11 ans sont en surpoids. Ce sont des propos soulignés par l’OMS. La publicité alimentaire est interdite avant la diffusion des dessins animés sur certaines chaînes de télévision, mais lorsqu’elle est programmée sur internet, les enfants ne peuvent pas y échapper. Coca Cola aurait réussi à multiplier ses bénéfices par 4 grâce à une campagne publicitaire sur Facebook.

Les publicités sur internet sont plus ciblées qu’à la télévision

Des techniques permettent de recueillir des données personnelles auprès des internautes pour leur proposer des pubs qui vont avoir une influence sur leur comportement. Voir défiler une barre chocolatée devant ses yeux durant quelques secondes peut très vite donner à l’enfant d’en consommer une. L’OMS appelle tous les Etats à mettre en place des politiques nouvelles visant à mieux contrôler tout ce marketing alimentaire destiné aux enfants. La publicité attire l’attention, attise les papilles, l’objectif : vendre encore plus au détriment de la santé des consommateurs que nous sommes.

Télévision, Pixabay – funnytools

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *