Accueil / Actualités / Téléconsultation d’Axa : inquiétudes de l’Ordre des médecins

Téléconsultation d’Axa : inquiétudes de l’Ordre des médecins

La téléconsultation d’Axa est au cœur de vives inquiétudes. L’Ordre des médecins se questionne sur son utilité et les conséquences d’un tel service.

Photo d'illustration
Photo d’illustration

La téléconsultation est une pratique qui devient assez courante, nombreuses sont les personnes qui cherchent sur internet en cas de petits bobos des réponses, ces plates-formes dirigées par des médecins peuvent éventuellement répondre de manière plus professionnelle. Le patient peut par le biais du Net profiter d’une consultation à distance faite par un médecin, après toutes les données et les informations qu’il aura récoltées il pourra poser un premier diagnostic. La téléconsultation permet un contact, un moyen de rassurer, de prescrire des soins plus poussés ou d’effectuer une surveillance d’un patient.

La télécommunication d’Axa ne débouchera pas sur d’ordonnance

Une compagnie d’assurance AXA va créer à partir du mois de juin 2015 un service de téléconsultation, tous les titulaires d’une assurance santé contractée avec ce groupe pourront avoir accès à une plate-forme où des médecins seront disponibles pour répondre aux questions de tous les patients en devenir et cela 24 heures sur 24, via ce service aucune délivrance d’ordonnance ou de certificat médical n’y d’arrêt de travail seulement une écoutée et un premier diagnostic. Ce service coutera aux titulaires de l’assurance santé d’AXA cinquante centimes d’euros par an. Le conseil de l’ordre des médecins a adressé au ministre de la Santé Marisol Touraine une lettre dénonçant quelque peu ce système qui selon leurs propos va mettre en marge leurs professions.

 

Une télécommunication bien faite peut être un plus

Ils expliquent également que cette téléconsultation sera exclusivement prise en charge par l’assurance maladie complémentaire. Certains médecins s’interrogent sur cette pratique qui implique les assureurs, d’autres se demandent comment le secret médical pourra être gardé. Toutes ces interrogations, le ministre de la Santé devra y répondre et donner ou non son aval. La téléconsultation peut aider en cas de doute et elle peut conforter un patient à prendre la décision de consulter un médecin de façon plus conventionnelle pour des soins éventuels plus précis, elle peut devenir un plus pour la médecine si la téléconsultation est bien faite.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Réagissez !