Carburant

Prix du carburant : une hausse qui désole les conducteurs

Le prix des carburants a fortement augmenté depuis le mois de janvier. Pourtant, la bonne nouvelle, c’est que cela ne devrait pas durer. Le sans plomb 95 a atteint son niveau le plus haut depuis six ans. Cette flambée des prix avait déclenché en novembre dernier la colère des gilets jaunes qui aujourd’hui est toujours d’actualité, mais bien loin de cette revendication.

Le diesel se maintient

Selon les experts, ces prix à la hausse devraient se stabiliser durant les prochains mois. Le gazole est de loin le plus consommé en France a pour sa part augmenté dans une moindre mesure. Il valait la semaine dernière 1,47 le litre. Il avait atteint en moyenne en octobre dernier 1,51 euro le litre. Sous la pression des gilets jaunes, le gouvernement avait suspendu puis annulé la hausse de la taxe de carbone prévue pour 2019. Dans notre pays, les taxes ont augmenté de plus de 25% en dix ans, des faits relevés par le président français des industries pétrolières.

Le prix du baril dépasse les 75 dollars

Pour l’avenir proche, les indications sont plutôt à la baisse. Les cours du pétrole ont fléchi dernièrement alors que le président américain Donald Trump met la pression régulièrement à l’OPEP pour qu’elle produise plus.

  • Les taxes en France représentent entre 60 et 70% du prix du litre d’essence. Ce dernier est en moyenne 20 centimes plus chers qu’en Espagne ou en Allemagne.
  • La mise en place d’une taxe flottante permettrait de plafonner le prix des carburants lorsque le prix du baril s’envole.
  • Pour le président de l’association 60 millions de consommateurs, il est urgent de réinstaurer ce système.
  • À l’approche des grandes vacances, le budget carburant risque fort de plomber le pouvoir d’achat des Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *