juillet 8, 2016

Maquillage

Cosmétiques : un étiquetage obscur qui mériterait honnêtement et sainement d’être éclairé

Le packaging attrayant et la mention, en réalité trompeuse, « ingrédients naturels », ne sont qu’un leurre magistral, qui n’a pas manqué d’attirer les femmes, dans ses filets se révélant des plus malhonnêtes. 60 millions de consommateurs fustige un mensonge inhérent aux appellations, qui rendent les cosmétiques alléchants, sous prétexte d’être « bio ». Pour crédibiliser ce coup de tonnerre asséné à juste titre à une arnaque de masse honteuse tout autant que lucrative, 170 étiquettes de cosmétiques, mises en vedette dans les rayons à la vocation première qu’est la beauté, ont été passées au crible. Selon le magazine militant, trois tendances se dessinent : si 59 produits sont satisfaisants, 57 décrochent la mention passable et 54 contiennent des substances indésirables dans des proportions excessives. Signaler qu’un composant végétal, par exemple, donc méritant à priori l’étiquette 100% naturelle, entre dans l’élaboration d’un produit de soin, il peut l’être dans des quantités dérisoires, comme si l’on vous goûtiez du nectar sucré au lieu du jus d’oranges pressées.

Découvrez un peu plus
Médecin

Les hépatites virales ont tendance à plus tuer que le Sida

Les hépatites virales sont provoquées par un virus dans la plupart des cas, les trois plus fréquents sont les A, B, C. C’est une maladie qui évolue par petites épidémies qui touchent principalement les jeunes. Il existe aujourd’hui des traitements pour les hépatites chroniques. Les virus, une fois qu’ils atteignent le foie, pénètrent dans les cellules, s’y multiplient. Les patients peuvent développer de nombreuses années plus tard des complications graves telles des cirrhoses, des cancers du foie.

Découvrez un peu plus
Doigt en sang

Un nouveau test sanguin pour supprimer les prescriptions d’antibiotiques inutiles

Les antibiotiques sont encore trop souvent prescrits alors qu’ils sont inefficaces. Ils ont la faculté lorsqu’ils sont bien utilisés de faciliter la destruction des bactéries ou d’en limiter sa propagation. La France est l’un des pays où l’on en consomme le plus. Des chercheurs de l’école de médecine de l’université de Stanford en Californie aux États-Unis proposent un nouveau test sanguin, le but : prescrire les antibiotiques seulement en cas de réelle nécessité. Les résultats des travaux ont été publiés dans Science Translational Medecine.

Découvrez un peu plus
huile d'olive

Privilégiez l’huile d’olive pour une meilleure santé

Les acides gras insaturés contenus dans l’huile d’olive sont bons pour la santé, ils diminueraient les risques de mort prématurée. Une vaste étude américaine vient de conclure cette affirmation. Les résultats ont été publiés dans la revue Jama International Medecine. Star du régime crétois, l’huile d’olive est reconnue aujourd’hui pour ses nombreux bienfaits, anti-cholestérol, anti-âge, elle protège le système cardiovasculaire, 50 grammes d’huile d’olive sont nécessaire pour apaiser un dixième de la douleur traitée par l’Ibuprofène, mais tout de même, elle reste une alliée pour notre organisme, notre espérance de vie.

Découvrez un peu plus

Les autres articles de Sixactualités !