Accueil / High-Tech / Islande : une épée viking de près d’un millénaire sortie de l’oubli et dont se saisissent les archéologues

Islande : une épée viking de près d’un millénaire sortie de l’oubli et dont se saisissent les archéologues

La partie de chasse à l’oie sauvage, dans le sud de l’Islande, état insulaire de l’Atlantique nord, s’est transformée, par le plus grand des hasards, en partie de chasse au trésor : un groupe d’amis a fait une découverte rarissime en dénichant une épée viking, dont l’état de préservation était excellent, et datant d’environ 1 000 ans selon de premières estimations. La communauté archéologique a pris le relais.

Viking

Une chasse à l’oie sauvage qui aboutit à une découverte inédite et insolite : une épée viking de près d’un millénaire dont s’emparent les archéologues islandais

Le groupe des férus de chasse s’était déplacé pour traquer l’oie sauvage dans la région réputée de Skaftárhreppur au sud du pays. Pour parler de l’épée viking en question, quoi de mieux qu’un témoignage à la source ? « Elle se trouvait juste au sol, attendant d’être ramassée » , a expliqué Rúnar Stanley Sighvatsson, l’un des protagonistes qui l’a trouvée, en commentaire ad hoc de l’incroyable photo postée sur Facebook. L’Agence islandaise du patrimoine culturel a réagi avec promptitude pour se voir prêter le bien précieux des chasseurs : elle voulait analyser l’objet en question.

Les premiers résultats ont été à la hauteur de ses espérances les plus folles : l’état de conservation de l’épée était bon, malgré deux défauts flagrants trahissant son âge (une lame partiellement érodée plus une extrémité cassée). Cette magnifique épée à double tranchant aurait été la propriété d’un guerrier viking il y a, selon les premières estimations, 950 ans, d’après les archéologues qui ont qualifié la découverte de « rare » et « importante » . Il convient de souligner, en effet, qu’il ne s’agit là que de la 23ème épée viking mise à jour sur le territoire de l’Islande.

Une épée sortie de l’oubli grâce à une météo capricieuse et qui émane peut-être d’un site funéraire caché dont nous ne savons presque rien pour le moment

La météorologie a joué un rôle très important pour favoriser cette découverte : la pluviométrie intense, assortie d’inondations, ayant lessivé le sol de la région où gisait secrètement l’épée, auraient permis à cette dernière de remonter à la surface de la Terre. Selon les archéologues, il pourrait s’agir ici, non pas seulement d’une découverte isolée mais d’une piste à creuser de la présence ancienne d’un site funéraire païen remontant, selon les plus fortes probabilités, au Xe siècle, peu après l’amorce du début de la colonisation de l’Islande.

Une étude plus approfondie de l’épée ainsi que du site de sa découverte sont d’ores et déjà programmés. « Il pourrait y avoir quelques restes de fourreau sur la lame, mais nous en saurons plus quand les conservateurs auront fait des recherches plus poussées. Les chasseurs d’oies qui ont trouvé l’épée ont découvert un autre objet que nous n’avons pas encore analysé », a révélé la directrice aux aguets et enthousiaste face à ce challenge inédit à relever. « Nos archéologues sont maintenant partis explorer [le site] pour savoir s’il s’agit d’une tombe païenne ». Affaire inédite et insolite, dont nous sommes curieux, à suivre…

Viking, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Ordinateur

e-santé : les Français tombent amoureux de la technologie

Un dernier sondage sur la télémédecine montre que la plupart des Français accordent leur confiance …

Réagissez !