Accueil / Politique / Colonie de vacances : le gouvernement s’en mêle

Colonie de vacances : le gouvernement s’en mêle

Les colonies de vacances n’ont plus tellement la côte en France. Le gouvernement a décidé de redonner envie aux parents et aux enfants.

Colonie de vacances
Colonie de vacances

Le gouvernement souhaiterait redonner aux parents l’envie d’envoyer leurs enfants dans les colonies de vacances, il lance aujourd’hui lundi une campagne de communication pour les inciter à inscrire les enfants pour des congés entre amis. Après de nombreuses dérives dans les années passées, il se veut rassurant sur la sécurité et l’encadrement qualitatif. Le ministre de la Jeunesse a confié au « Parisien » que la fréquentation des colonies de vacances était en baisse significative, les Français boudent ce genre de vacances pour leurs enfants. L’année dernière, « les colos » ont attiré 1,3 million d’enfants et cinq ans auparavant il y avait plus de 1,5 million d’enfants. Depuis vingt ans, la baisse ne fait qu’augmenter selon Le Figaro, selon les parlementaires les coûts varient de 400 à 600 euros pour une semaine, un budget trop lourd pour la classe moyenne même s’il existe des aides.

Des colonies de vacances ne séduisent plus

Les parents ont sans doute des craintes quant à l’encadrement, des soupçons de viols ou d’attouchements qui se sont produits ces dernières années n’ont sans doute pas arrangé la confiance des Français, les intoxications alimentaires, les noyades, le ministre de la Jeunesse a expliqué que le danger n’était pas plus important dans ces structures de vacances que dans la vie de tous les jours. Un enfant de huit ans était décédé en Ariège d’une infection digestive très grave, mais cela reste un cas isolé, quant aux affaires de pédophilie les pouvoirs publics se veulent rassurant, un système d’informations aux accueils des mineurs créés en 2012 « procède à une vérification du casier judiciaire national et du fichier automatisé des acteurs d’infractions sexuelles » a souligné le ministre de la Jeunesse.

Des craintes à propos des colonies de vacances

Pour les revenus modestes, il existe les chèques vacances, les bons de la CAF ou la participation des comités d’entreprise, le ministre rappelle que dans ces conditions la colonie de vacances coûterait moins cher qu’un enfant qui reste à la maison. Les colonies de vacances séduisent de moins en moins les Français, ce désamour est surement dû  à un manque de confiance ou peut être que pour les jeunes d’aujourd’hui ce n’est plus assez « tendance ».

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !