Accueil / Politique / Contre la grippe aviaire, Stéphane Le Foll partage son plan de secours

Contre la grippe aviaire, Stéphane Le Foll partage son plan de secours

À cause de cette maladie qui décime les élevages, c’est une production de foie gras menacée en France qui est identifiée. Stéphane Le Foll lutte donc contre la grippe aviaire.

Stéphane Le Foll tente d’aider les éleveurs frappés par la grippe aviaire

L’année 2016 restera sans doute dans les annales, car la grippe aviaire a frappé de plein fouet le sud-ouest alors que, dans quelques mois, les ventes de foie gras pour Noël reprendront de plus belle. Toutefois, au cours de l’année, il est impératif de préparer cette période, mais comment le faire dans un tel contexte. Pour rappel, Stéphane Le Foll a décidé un vide sanitaire pour enrayer cette maladie, ce qui cause des pertes financières importantes pour les éleveurs.

Un plan décliné sur 5 ans d’un montant de 220 millions

Le ministre de l’Agriculture a donc été pointé du doigt, mais il a confirmé la mise en place d’un plan de secours. Ce dernier sera étalé sur cinq années, il aura pour objectif d’épauler les éleveurs qui traversent une période assez complexe. 18 départements seront ainsi concernés pendant ce laps de temps à une aide de 220 millions d’euros, cette somme aura la particularité d’être dédiée aux mesures de biosécurité. Entre le mois de mai et juin de cette année, les producteurs recevront aussi une indemnisation à hauteur de 50% du montant final.

Le ministre de l’Agriculture pourra aider en octobre les producteurs

Si toutefois la situation ne venait pas à s’améliorer dans les mois à venir, Stéphane Le Foll a aussi prévu une aide supplémentaire aux alentours du mois d’octobre selon France Bleu. Dans le cadre de cette communication, le ministre a décidé de partir à la découverte d’une exploitation. Les visites sont souvent rythmées par des interrogations de la part des éleveurs, car la grippe aviaire était sans doute la pire chose qu’il pouvait arriver et entacher lourdement leur exploitation. En parallèle, Stéphane Le Foll tente sûrement de les rassurer, mais comme le rappelle le journal, il a insisté sur le fait que ses poches n’étaient pas remplies de billets de banque.

Du foie gras, Pixabay – Jean-Alain

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Carte vitale

Remboursements : les Français ne jouissent pas d’une situation appréciable

Les contrats responsables dévoilés au début de l’année 2016 devaient normalement assurer aux employés un …

Réagissez !