LOADING

Type to search

Départementales et la presse : les votants appelés à la mobilisation

3 années ago
Share

Pour les départementales, la presse a décidé d’utiliser sa puissance de frappe et de mobiliser les lecteurs pour qu’ils aillent voter.

Urne des élections

Urne des élections

Les départementales 2015 se terminent ce dimanche soir alors que les bureaux de vote ont déjà ouvert depuis quelques heures. La presse souhaite participer en mobilisant les lecteurs, car certains ne sont pas motivés pour aller voter. Aucune directive concernant le parti politique n’est donnée, car les journaux en ligne ou papier veulent simplement que le pourcentage d’abstention soit moins fort pour cette nouvelle édition. De nombreux rédacteurs ont souhaité sensibiliser les lecteurs en révélant que l’abstinence n’était pas une solution, car elle aurait l’occasion de privilégier certains partis.

Pour les départementales, une mobilisation demandée par la presse

De ce fait, 40 millions de votants sont attendus, mais si le résultat est similaire à celui de la semaine dernière, seul un Français sur deux fera la démarche d’aller déposer un bulletin dans l’urne. Pour ces départementales 2015, 1905 cantons n’ont pas trouvé preneur et la presse a multiplié les slogans. Dans Charente Libre, Dominique Garraud estime que « la victoire de la droite paraît désormais imparable ». Le Figaro partage cet avis en insistant sur le fait que la droite allait « l’emporter très largement ».

La presse lance un appel pour les départementales 2015

Du côté d’Ouest-France, François Régis Hutin tente de mobiliser les lecteurs en précisant qu’un « sursaut est nécessaire ». Dans les colonnes de Midi Libre, Jean-Pierre Lacan n’est pas passé par quatre chemins pour déclarer qu’il ne fallait pas lâcher « le bulletin pour l’ombre ! Votez pour qui vous voulez, mais votez ! ». Ce slogan a également été prononcé à La République des Pyrénées par Jean-Marcel Bouguereau. Il est difficile de savoir si l’appel de la presse sera entendu, mais les résultats de ce soir devraient donner gagnante la droite qui sera suivie par le Front National et la gauche devrait se prendre une sévère défaite alors que le Parti Socialiste a tenté de montrer qu’il était capable d’union à quelques jours du second tour des départementales.

1 Comments

  1. SROCKI 29 mars 2015

    la presse n’a aucun conseil à donner sur le comportement du citoyen . Elle influence suffisamment celui-ci dans sa façon d’être et de faire. Beaucoup de citoyens, basiques, se laissent prendre par des annonces commanditées par le gouvernement via la presse. La presse ne fait pas référence. Le racolage et la prostitution intellectuelle sont interdite en France. Vive la liberté.

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *