LOADING

Type to search

Tags:

Migrants : Manuel Valls n’est pas contre les gardes-frontières

2 années ago
Share

Manuel Valls part à la rencontre des sympathisants de la gauche déçue. Le premier ministre a tenu un discours performant hier pour la clôture de l’université d’été. Dans des phrases percutantes, il y avait des mots comme « mouvement, rassemblement, progrès ». Tout ce que l’on a pu entendre depuis fort longtemps, la gauche a-t-elle encore un avenir si elle s’obstine dans cette démarche ? Manuel Valls va aujourd’hui se rendre à Calais pour faire face au gros problème des migrants.

Manuel Valls

Manuel Valls / Crédit Photo : Wikimédia – Claude TRUONG-NGOC

Le premier ministre a voulu être convaincant durant ce week-end, il a mouillé sa chemise pour tenter de reconquérir les partisans un peu déçus de cette France au ralenti, de ce chômage qui ne fait qu’augmenter, de cette insécurité qui grandit au fil des jours, de ces attentats qui paralysent les déplacements de la population. Manuel Valls a voulu ce dimanche montrer que le gouvernement faisait le maximum pour la France et que bientôt des retombées positives seraient visibles, il a répété encore et encore sa détermination à combattre le terrorisme alors qu’il ne fait que s’installer davantage. Ce gouvernement est-il en train de suicider le parti socialiste ?

Pour la question des migrants, Manuel Valls propose des gardes-frontières

Manuel Valls, dans son discours endiablé a rappelé à la foule présente qu’un projet de loi était en marche pour « l’égalité et contre la discrimination » selon Le Figaro, il a également déclaré que jamais la France ne céderait à la menace. Toutes ces paroles ont-elles réconforté et redonné à l’assemblée l’envie de continuer à soutenir ce gouvernement en place ? Le premier ministre n’a pu éviter le sujet des migrants, il a rappelé sa détermination a trouvé des solutions, il est favorable à la mise en place de « gardes-frontières européens », il a cité des paroles comme « humanité, responsabilité, fermeté » ces mots sont-ils réellement le miroir de ce qui se passe actuellement tout près de chez nous ?

Manuel Valls se déplace aujourd’hui à Calais, lieu de la crise des migrants

Le premier ministre arrive aujourd’hui à Calais avec Bernard Cazeneuve, un lieu emblématique de cette crise des migrants, l’insécurité est partout, omniprésente, toute la population de la ville est à bout. Il devait visiter ce matin  le centre d’accueil « Jules Ferry » qui est tout près de la « jungle », l’endroit où s’entassent des milliers de personnes qui veulent rejoindre l’Angleterre. La France va-t-elle continuer à recevoir ces hommes, ces femmes, ces enfants qui ont fui la guerre, la torture pour les accueillir dans des conditions indignes ? Prononcer de belles phrases ne résoudra pas la catastrophe humanitaire qui est en train de se passer sous nos yeux. Eurotunnel a enregistré 2000 tentatives d’intrusions au mois de juillet dernier avec plusieurs morts.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *