LOADING

Type to search

Nicolas Sarkozy : ses motivations n’ont pas convaincu

3 années ago
Share

Nicolas Sarkozy n’a pas convaincu une partie du peuple et cela sans doute à cause des trous de mémoire qu’il a eus.

Nicolas Sarkozy sur France 2

Nicolas Sarkozy sur France 2

Nicolas Sarkozy souhaite se représenter et il était donc l’invité exceptionnel de France 2. La chaîne télévisée avait par conséquent réservé un journal spécial rythmé par les déclarations de l’ancien Président de la République. Décrit sur le web par certains comme le « Sauveur », l’homme politique n’a toutefois pas fait l’unanimité. Le sondage Odoxa réalisé pour le Parisien révèle que 55 % des participants n’ont pas adhéré à son discours. Ses motivations concernant son retour dans le paysage politique français ne comblent donc pas les attentes de nombreux habitants qui attendent avec une vive impatience un véritable leader capable de redresser la France.

Une fin de mandat en baisse pour Nicolas Sarkozy

Les Français n’ont peut-être pas adhéré au discours de Nicolas Sarkozy, car l’homme politique avait tendance à éluder son implication dans la chute de la France. Comme le précise Libération, la dernière année de la présidence a été marquée par une chute de la croissance. « La hausse du PIB a eu des ratés bien avant que François Hollande ne prenne sa place » révèle le journal. En parallèle, de nombreux internautes se questionnent sur les réseaux sociaux notamment sur sa capacité à gouverner alors qu’il a été touché par plusieurs affaires judiciaires.

Le retour de Nicolas Sarkozy ne serait pas bon pour la France

De plus, dans ce sondage, les participants révèlent qu’ils sont 67 % à penser que Nicolas Sarkozy revient pour prendre une revanche, il n’aurait donc pas pour la France un véritable projet susceptible de redonner un coup de fouet à la croissance. Le son de cloche est identique pour la droite avec 41 % et 93 % pour la gauche. Son retour fait toutefois quasiment l’unanimité chez les sympathisants de droite avec 73 %. Parmi les 1007 personnes interrogées, plus de la moitié révèlent que le retour de Nicolas Sarkozy n’est pas une bonne chose pour la France.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *