Accueil / Actualités / Allergies alimentaires et respiratoires : une recrudescence inquiétante

Allergies alimentaires et respiratoires : une recrudescence inquiétante

En 2050, la moitié de la population mondiale souffrira d’au moins d’une allergie. Ce constat, c’est l’organisation mondiale de la santé qui l’a établi. Les dermatologues français constatent une recrudescence des patients dans leurs cabinets médicaux. Ce qui inquiète particulièrement les professionnels de santé, c’est l’ampleur, l’aggravation des symptômes des personnes atteintes. Les maladies allergiques sont mieux reconnues aujourd’hui qu’il y a 50 ans, le diagnostic est plus précoce, plus précis. Il n’existe pas d’allergies sans exposition aux allergènes.

Médecin

Comment expliquer cette hausse des allergies ?

De nombreuses études ont démontré que lorsque les deux parents sont des cibles, la probabilité d’avoir des enfants allergiques est de 50%, la proportion est encore plus importante si les deux parents souffrent de la même allergie. Le rôle de la pollution chimique dans le déclenchement n’est pas encore certain néanmoins, on sait qu’elle peut aggraver un état respiratoire affaibli. La fumée de cigarette affecte la croissance des plus jeunes ainsi que leur développement pulmonaire. Au moins 15 à 26% des maladies respiratoires chez les enfants seraient directement liées à la fumée de tabac au domicile. L’allergie est un problème de santé publique qu’elle soit alimentaire, cutanée, respiratoire, elles ont fortement augmenté dans les pays industrialisés. Selon certaines hypothèses, la hausse serait du à un excès d’hygiène, les infections bactériennes sont désormais très vite maîtrisées avec les antibiotiques, les enfants sont également vaccinés plus tôt. Le système immunitaire est donc devenu plus sensible, moins tolérant.

Les allergies sont malheureusement de plus en plus présentes dans nos vies !

En France, on assiste actuellement à de plus en plus d’allergies sévères notamment respiratoires ou alimentaires. Les associations de patients, les allergologues ont rendu public le 21 avril dernier le livre blanc dans lequel un plan d’action sanitaire contre les allergies est mis en place. Il accuse notamment la pollution, l’alimentation, les substances toxiques qui de nos jours envahissent notre quotidien. Les auteurs de ce rapport souhaitent que la création de centres de références dédiés à l’asthme, aux allergies sévères voient le jour. En France, 15.000 personnes sont hospitalisées chaque année pour une crise d’asthme, 1000 patients de moins de 65 ans en meurent, soit près de 3 décès par jour. Ce document a été envoyé aux candidats à la présidentielle, les auteurs espèrent que ce problème de santé publique obtienne le label lié à la grande cause nationale, un refus avait été prononcé en 2012.

Médecin, Pixabay – hamiltonpaviana

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !