LOADING

Type to search

Un américain a eu l’immense chance de pêcher un rare homard blanc et translucide

3 mois ago
Share

A la fin du mois d’août, un pécheur américain, du Maine, donnant sur l’océan Atlantique, a sorti des eaux un homard d’une couleur inhabituelle : le crustacé était, en effet, blanc et transparent. C’est une belle histoire puisque le pêcheur a relâché l’animal dans son habitat océanique coutumier. Il a pris le temps de l’immortaliser.

Océan

Une pêche miraculeuse durant le mois d’août a ravi en premier son bénéficiaire : il a capturé un homard blanc et translucide !

Si la prise a été d’une honorable taille, la surprise a été de grande taille. Au mois d’août, Alex Todd, un pêcheur du Maine (Etats-Unis), bordé au sud-est par l’océan Atlantique, a eu le privilège immense de découvrir dans ses filets, un spécimen très rare de homard, qui se distinguait des deux espèces les plus répandues et les plus pêchées : le homard européen, appelé “homard bleu” en raison des reflets de sa carapace et le homard américain, de couleur plus orangée. Le crustacé, sorti des eaux, était blanc et de surcroît transparent, ce qui suscite un double émerveillement. « Je n’en ai jamais vu un blanc, a confié Alex Todd à la chaîne de télévision américaine ABCIl était translucide avec une petite touche de bleu. » Vous en pincerez aussi pour ce cas isolé grâce à la vidéo.

Une perte de pigments en raison d’une maladie génétique, le leucisme, explique l’aspect presque albinos de ce spécimen

L’Association des pêcheurs de la côte du Maine explique, sur sa page Facebook, que le homard a été la victime à la beauté sublimée par une perte de pigments imputables à une maladie génétique. Le pêcheur saisonnier, qui est loin d’être un néophyte, a son permis depuis l’âge de 6 ans ! Sensible à ce trésor vivant appartenant à l’océan, il a pris la saine et juste décision de relâcher sa capture momentanée dans l’Atlantique après avoir constaté qu’il s’agissait d’une femelle qui portait des œufs. La taille moyenne de maturité sexuelle des femelles du homard américain est de 80 mm (soit 400 g). La femelle pond jusqu’à 100 000 œufs lors de sa vie. L’exploitation des stocks du golfe de Maine et du Saint-Georges Bank est durable : nulle inquiétude pour le homard dans ces eaux.

https://youtu.be/-YpqLR9470o

Océan, Pixabay – skeeze

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *