Accueil / Actualités / La bière pourrait être un antidouleur, une bonne nouvelle pour les amateurs

La bière pourrait être un antidouleur, une bonne nouvelle pour les amateurs

C’est ce que suggère les résultats d’une nouvelle étude publiée dans le Journal of Pain. Les chercheurs de l’université de Greenwitch ont mis en évidence les vertus antidouleur de la bière, en effet, deux pintes seraient plus efficaces contre les maux de tête, de ventre que les antalgiques. Il est important de rappeler qu’une pinte équivaut à 50 cl. L’alcool est dangereux pour la santé, ses effets sont dévastateurs pour l’organisme mais mis à part cette part d’ombre conséquente, la bière pourrait être intéressante.

Bière

La fabrication de la bière remonte à des temps très ancien

La bière est conçue depuis la nuit des temps. Il y a 9000 ans avant notre ère, elle n’était qu’une bouillie fermentée provenant du pain. Au fil du temps, le processus s’est affiné avec les Romains et leur Cervoise. Au moyen âge, la bière a connu son heure de gloire grâce aux brasseries monastiques. Le brassage, ensuite ne va pas cesser de s’améliorer, de nombreuses appellations ont vu le jour. La consommation d’alcool en excès peut endommager le foie, cela peut également entraîner des problèmes de santé tels le cancer, les maladies cardiaques. Le houblon contenu dans ce breuvage nous aide à prévenir la formation des calculs, elle peut aussi avoir une incidence sur le bon cholestérol. La clé pour récolter les bienfaits de la bière, c’est la modération, une seule de 340 ml pour les femmes, deux pour les hommes.

Même si les composants de cet alcool peuvent soulager quelques maux, la prudence est de mise

Selon cette dernière étude, monter son taux d’alcool à 0,8 grammes/litre donnerait au corps un seuil de résistance à la douleur plus importante, elle serait aussi diminuée. Les scientifiques n’ont pas réussi à comprendre le pourquoi. Le chercheur qui a dirigé cette étude a déclaré que l’effet de l’alcool était comparable aux médicaments opioïdes comme la codéine, plus efficaces que le paracétamol. Il est essentiel de prendre conscience que même si la bière peut endormir la douleur, elle reste alcoolisée, que les ravages sur l’organisme sont avérés, donc, même au vu des résultats de cette étude, il vaut mieux opter pour le paracétamol de notre pharmacie, les dommages n’en seront que moindre, un verre de bière doit être occasionnel.

Bière, Pixabay – RestaurantAnticaRoma

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !